L’assemblée générale de l’OABA au cœur de l’actualité

12/04/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Assemblée générale de l'OABA
© OABA
L’assemblée générale de l’OABA s’est tenue à Paris le 9 avril dans le contexte médiatique chargé des abattoirs, mais aussi du 40ème anniversaire du statut d’être sensible de l’animal.

Les pratiques scandaleuses dénoncées par des vidéos sont, bien entendu, prégnantes dans les esprits à l’ouverture de cette assemblée générale. « Mais elles ne doivent pas remettre en cause l’étourdissement. Cette méthode, lorsqu’elle est correctement réalisée, permet une perte de conscience de l’animal, essentielle pour réduire la souffrance » explique notre Jean-Pierre Kieffer, président de l’OABA« Malgré plusieurs rapports de la Commission européenne relevant des manquements graves à la réglementation sur la protection animale, malgré les alertes des enquêteurs de l’OABA, rien ne semblait vraiment évoluer dans certains abattoirs » poursuit le président. « Il aura fallu des vidéos en caméra cachée pour alerter l’opinion publique, mais aussi les professionnels et les politiques. Une fois de plus, le "choc des images" semble faire plus réagir que le dialogue et la concertation ». 

L’œuvre célèbre en cette année 2016, le 40ème anniversaire du statut d’être sensible de l’animal, instauré par la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature. « La question du respect de cet article L. 214-1 après 40 ans demeure d’actualité » reconnaît notre confrère Jérôme Languille, chef du bureau de la protection animale de la DGAL. « Il n’est donc certainement pas question aujourd’hui de nier ou de relativiser la cruauté des actes, il est aujourd’hui question de notre urgence à agir, à mobiliser l’ensemble des acteurs en faveur du bien-être animal ». Notre confrère rappelle notamment le lancement du plan prioritaire de 20 actions en faveur du bien-être animal. Les espoirs de l’OABA se portent ainsi sur la création d’une Commission d’enquête de l’Assemblée Nationale sur les conditions d’abattage et la volonté affichée du ministre de l’Agriculture. L’œuvre attend donc plus de mesures concrètes.

En outre, lors de cette assemblée, plusieurs confrères et initiatives vétérinaires ont été récompensés par la médaille de l’OABA : Geneviève Gaillard (T72), députée des Deux-Sèvres et présidente du Groupe d’études sur la protection des animaux à l’Assemblée Nationale, l’Ordre national des vétérinaires, le Collectif des vétérinaires pour l’abolition de la corrida (Covac) et Delphine Weisslinger pour sa thèse de doctorat vétérinaire.

M.N. 

Lire le détail dans le numéro 1670 de La Semaine Vétérinaire du 15 avril prochain

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...