Loi travail : quel impact pour les entreprises vétérinaires ?

Jean-Pierre Kieffer | 17.03.2016 à 14:09:25 |
Les ministre Valls, Macron, El Khomri
© Benoît Granier / Matignon

La nouvelle mouture du projet de loi travail a été présentée le 14 mars par le Premier ministre aux partenaires sociaux. Mais l’ensemble des mesures n’est pas encore révélé. Voici ce qui pourrait changer pour la profession.

Le projet de loi de réforme du travail, dite loi El Khomri, puis loi travail, suscite bien des réactions, souvent très vives, avec pétitions et manifestations. Le texte d’un avant-projet transmis au Conseil d’État le 25 février a dû être remanié à la hâte. Une version amendée a été présentée le 14 mars aux syndicats et au patronat. Le bras de fer a retardé la présentation devant le conseil des ministres du 9 au 24 mars. C’est ce texte qui sera ensuite examiné par le Parlement. Nul ne peut prévoir aujourd’hui ce que comportera précisément cette loi travail.

Parmi les réformes annoncées, certaines pourraient avoir un impact sur les relations entre les employeurs et les salariés dans les structures vétérinaires. Quelles sont ces principales mesures ?

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11 de La Semaine Vétérinaire n° 1666.

Jean-Pierre Kieffer
1 commentaire
avatar
Laurent Masson, Vétérinaire le 18-03-2016 à 18:19:25
Tout ca fait par une bande de charlots qui n ont jamais été ni salarié ni parton. RIDICULE
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK