Le virus VSBV-1, un nouvel agent zoonotique ?

Nathalie Devos | 11.03.2016 à 11:19:39 |
écureuil
© passion4nature – iStock

Le variegated squirrel 1 bornavirus (VSBV-1) a été retrouvé chez des écureuils d’élevage et de zoos en Allemagne.

Sa découverte il y a pratiquement un an, en avril 2015 précisément, chez des patients allemands décédés d’encéphalites et chez des écureuils multicolores (Sciurus variegatoides) leur appartenant a conduit les scientifiques à considérer le variegated squirrel 1 bornavirus (VSBV-1) comme un nouvel agent zoonotique. Depuis les premiers mois de cette année, de nouveaux cas d’infection d’écureuils multicolores et d’autres espèces de la sous-famille des Callosicurinae ont été rapportés par les chercheurs du Friedrich-Loeffler-Institut, en Allemagne. Tous les écureuils infectés appartenaient à des zoos ou des éleveurs situés dans différentes régions du pays. L’infection est asymptomatique chez l’écureuil et ne peut donc être décelée que suite à un test diagnostic. La source de l’infection n’est pas identifiée, et le potentiel de propagation à d’autres espèces animales est également inconnu. Le VSBV-1 est un virus appartenant à la famille des Bornaviridae. Il est génétiquement proche du virus de la maladie de Borna (BDV), un virus présent chez différentes espèces de mammifères et responsable d’encéphalites chez le cheval, précisent les scientifiques.

Source : Plateforme d’épidémiosurveillance

 

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK