L’antibiothérapie encore plus limitée et encadrée

Michaella Igoho | 25.02.2016 à 10:46:47 |
parlement européen
© Pack-Shot – iStock

Les discussions autour du projet de règlement européen sur les médicaments vétérinaires se poursuivent. Concernant l’antibiorésistance, les eurodéputés veulent des mesures plus efficaces pour mieux lutter contre ce phénomène. Explications.

La commission environnement du Parlement européen a voté, le 17 février, le projet législatif relatif aux médicaments vétérinaires. Le dispositif traite de nombreux sujets, tels que l’antibiorésistance. Sans surprise, les eurodéputés prévoient de mieux encadrer et contrôler le recours aux antibiotiques. Ainsi, la Commission européenne sera habilitée à désigner les antibiotiques critiques qui seraient réservés au traitement d’infections chez l’homme. Parmi les autres solutions, la limitation du recours à l’antibiothérapie à titre préventif, mais aussi le soutien à l’innovation.

L’antibiothérapie limitée à titre préventif
Pour les eurodéputés, « les médicaments vétérinaires ne doivent en aucun cas être utilisés pour améliorer les performances des élevages ou pour compenser le non-respect de bonnes pratiques d’élevage ». Dans son rapport, Françoise Grossetête soulignait déjà que la Commission européenne n’était pas allée assez loin dans sa proposition en ce qui concerne la lutte contre la résistance aux antibiotiques. Les eurodéputés ont souhaité remédier à cette lacune en élaborant des mesures fortes. Françoise Grossetête souligne d’ailleurs que ces nouvelles dispositions permettront de « mieux encadrer et contrôler l’usage des antibiotiques dans les élevages et ainsi diminuer les risques d’apparition de potentielles résistances ».

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-12 de La Semaine Vétérinaire n° 1663.

Michaella Igoho
1 commentaire
avatar
NOUFIVETO le 25-02-2016 à 21:20:16
JE VEUT JUST SAVOIR EST CE QUE VOUS PRENEZ EN CONSIDERATION L UTILISATION ABUSIVE DES ANTIBIOTIQUES PAR DES GENTS AUTRES QUE VETERINAIRES C UN PROBLEMES TRES FREQUENT EN AFRIQUE
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK