L'érosion génétique des races d’élevage dans le monde continue

17/02/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
vaches
© D.R
L'exploitation de la biodiversité animale pour faire face au changement climatique, aux maladies émergentes et pour améliorer la sécurité alimentaire, est pourtant un enjeu majeur, rappelle la FAO.

Environ 17 % (soit près de 1 460) des races d'animaux d'élevage sont actuellement menacées d'extinction, tandis que l'état de risque de nombreux autres (58%) est inconnu faute de données disponibles sur la taille et la structure de leurs populations. Voici, entre autres, l’une des principales constatations du deuxième rapport sur l’état des resources zoogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde, publié en janvier dernier. Il ajoute que près de 100 races d'animaux de ferme ont disparu entre 2000 et 2014. Pour les rapporteurs, les données par pays montrent que le croisement intempestif est considéré comme la cause principale d'érosion génétique. Parmi les autres menaces communes à la diversité zoogénétique figurent l'utilisation croissante de races non autochtones, la faiblesse des politiques et des réglementations sur l'élevage, le déclin des systèmes de production animale traditionnels, et l'abandon de races jugées pas assez compétitives.

Pour ce deuxième rapport, ce sont au total 129 pays qui  ont participé à cette nouvelle évaluation mondiale des ressources zoogénétiques. Il fait suite, près de dix ans après, à la première parue en 2007. Les rapporteurs soulignent que
«les données recueillies suggèrent que les gouvernements dans l'ensemble ont intensifié leurs efforts pour freiner l'érosion génétique et gérer plus durablement leurs races de bétail nationales. Moins de 10 pays avaient notamment signalé avoir mis en place une banque de gènes en 2007 versus 64 pays à ce jour, et 41 autres qui envisagent de le faire”. Mais les efforts restent, selon la FAO, insuffisants. 

Toutefois, la FAO souligne que si, depuis 2007, des pays adhèrent et mettent en œuvre le Plan d'action mondial pour les ressources zoogénétiques, la collaboration internationale demeure encore insuffisante entre les pays 

Nathalie Devos

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...