FCO : nouvelles modalités de la surveillance

Stéphanie Padiolleau | 02.02.2016 à 17:27:15 |
vaches dans la neige
© OndrejVladyka-iStock

Les objectifs de la surveillance de la FCO diffèrent entre la Corse et le continent.

Le nouveau dispositif de surveillance de la fièvre catarrhale ovine (FCO) est mis en place, toujours centré sur les bovins.

En Corse, où le dernier foyer remonte à mai 2014, il s’agit de continuer à prouver l’absence de circulation virale afin d’obtenir le statut indemne. Un contrôle par polymerase chain reaction (PCR) y sera effectué à l’abattoir sur des animaux de 12 à 24 mois, à raison de 60 prélèvements mensuels dans chaque département, analysés par le laboratoire national de référence.

Sur le continent, il doit servir plusieurs objectifs : suivre la diffusion du sérotype 8, estimer la prévalence, surveiller l’activité vectorielle, mais aussi permettre de détecter l’apparition éventuelle de nouveaux sérotypes. 

Plus de détails dans le numéro 1659 de La Semaine Vétérinaire en page 26. 

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK