Le plan d’urgence pour l’emploi ne satisfait pas l’Unapl

Clarisse Burger | 28.01.2016 à 11:36:23 |
Auscultation d'un chien
© Fotoedu – iStock

L’Union nationale des professions libérales regrette le manque de soutien apporté par le plan pour l’emploi aux petites structures, souffrant, selon elle, d’un « coût du travail record ».

Le plan d’urgence pour l’emploi du gouvernement est-il rassurant pour les petites et moyennes entreprises (PME) ? Pas exactement selon leurs organisations représentantes. L’Union nationale des professions libérales (Unapl) et l’Union professionnelle artisanale (UPA) considèrent que ce plan, présenté le 18 janvier par François Hollande, « ne répond pas aux attentes de leurs entreprises ». Pour ces deux organisations, la baisse du coût du travail est essentielle. Or les mesures annoncées par le gouvernement, telles que la prime d’embauche pour les entreprises de moins de 250 salariés qui recruteront des salariés rémunérés jusqu’à 1,3 Smic et le basculement du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (Cice) en allégement de cotisations sociales pour les libéraux et les artisans, ne les satisfont pas.

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 16 de La Semaine Vétérinaire n° 1659.

Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK