Monique Eloit encourage l’expertise

Marine Neveux | 21.01.2016 à 13:40:14 |
Monique Eloit
© OIE

La nouvelle directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a présenté ses vœux à la presse, le 13 anvier. L’occasion d’aborder les défis phares en matière de santé animale.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) travaille essentiellement autour de quatre piliers, qui structurent la santé animale : l’élaboration de normes internationales, la collecte des informations sanitaires, qui aide aussi les pays à prendre les mesures de précaution nécessaires, l’expertise scientifique et la solidarité entre les pays membres pour notifier et améliorer leur situation économique. « Notre activité a aussi une vocation humaine et sociale », a rappelé Monique Eloit, la nouvelle directrice générale de l’organisation, lors de ses vœux du 13 janvier dernier.
En 2015, les mandats de l’ensemble des structures de l’OIE ont été renouvelés, et le sixième plan stratégique 2016-2020 a été adopté. « Ce plan stratégique s’inscrit dans une vision qui s’attache à contribuer à la prospérité économique du secteur de l’élevage des pays, essentielle au développement social, durable des populations les plus défavorisées. » Le concept d’“une seule santé” est aussi en exergue, avec la contribution à la protection de l’environnement et de la biodiversité. « Nous avons pour ambition de pouvoir conforter notre présence et notre leadership. »
L’OIE bénéficie de l’appui de ses 180 pays membres, mais aussi d’un réseau de laboratoires et de centres de référence (environ 300). Ces derniers travaillent bénévolement : ils reçoivent et traitent gratuitement des prélèvements provenant de pays qui ne peuvent gérer eux-mêmes les analyses, apportant leur concours au pilier de solidarité. Au-delà des contributions statutaires de pays, il existe aussi des donateurs qui soutiennent l’OIE.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11 de La Semaine Vétérinaire n° 1658.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...