Les banques de sang, un service émergent en France

Propos recueillis par Serge Trouillet | 14.01.2016 à 15:56:41 |
sang transfusion chien chat
© © Françoise Roux

Quatre banques de sang vétérinaires sont recensées en France (écoles de Maisons-Alfort et Nantes, CHV Massilia à Marseille et clinique Alliance à Bordeaux).

Entretien avec Françoise Roux, maître de conférences en urgences et soins intensifs à Oniris, et Benoît Simian-Salvay, praticien canin au CHV Massilia.

Pourquoi avoir créé une banque de sang ?

Françoise Roux : Les urgentistes-réanimateurs sont toujours confrontés à des besoins importants de sang. La banque de sang est la seule réponse pertinente pour faire face à des situations de pénurie de produits sanguins. Sans doute ma résidence aux États-Unis, où j'ai suivi une spécialisation en urgence et soins intensifs, m'y a-t elle sensibilisée. Il n’y en avait pas en France : nous avions vingt ans de retard, notamment sur les États-Unis !

Benoît Simian-Salvay : Lorsque nous avons décidé de créer une clinique vétérinaire dans l'objectif d'un passage rapide en centre hospitalier vétérinaire, nous étions dédiés à accueillir les urgences et les référés de confrères 24 heures sur 24. Il nous semblait alors essentiel de proposer un service opérationnel de transfusions en urgence pour les chiens. Nous avions trop été confrontés à cette problématique dans nos deux autres cliniques marseillaises pour ne pas y apporter de réponse suffisante dans notre CHV. Nous avions les donneurs ; il nous restait à nous équiper pour préparer et conserver les produits sanguins en quantité suffisante pour répondre à nos besoins internes et pour dépanner, le cas échéant, d'autres cliniques.

Retrouvez l’intégralité de cet article en pages 20 et 21 de La Semaine Vétérinaire du 15 janvier 2016.

Propos recueillis par Serge Trouillet
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK