Suspicions « syndrome piro-like » déclarées au Respe

06.01.2016 à 15:18:38 |
Carte des suspicions « syndrome piro-like » déclarées au Respe
© Respe

Le réseau d’épidémiosurveillance communique régulièrement auprès des confrères et de la filière, pour assurer au mieux le contrôle des maladies infectieuses.

Les suspicions sont relevées par les vétérinaires sentinelles au sein des réseaux dédiés. Pour le mois de décembre dernier, le Respe vient de dévoiler les chiffres du sous-réseau syndrome « Piro-Like ». Ce sont ainsi 27 déclarations, c’est-à-dire 27 équidés suspects présentant de l’hyperthermie associée à l’un des signes cliniques non spécifiques (tels l’anorexie, l’abattement ou une perte d’état, associée à de l’anémie). Le diagnostic différentiel inclut les maladies suivantes : les piroplasmoses, l’anaplasmose, la borréliose, la leptospirose et l’anémie infectieuse équine. Parmi ces 27 cas déclarés, aucun cas d’anémie infectieuse des équidés n’a été diagnostiqué. Il y a en revanche 6 cas de piroplsamose à Theileria equi (22% des cas déclarés) et 2 cas de piroplasmose à Babesia caballi  (7% des cas déclarés).

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK