Le Lot à son tour touché par l’influenza aviaire hautement pathogène

Nathalie Devos | 06.01.2016 à 15:18:54 |
pintades
© joryshepherd - iStock

Un foyer de sous type H5N1 hautement pathogène a été notifié le 4 janvier dans un élevage de 260 pintades, 280 canards, 650 poulets de chair et 60 poules pondeuses, dans la commune de Miers.

Depuis le 24 novembre dernier, date à laquelle a été confirmé le premier foyer d’influenza aviaire de sous type H5N1 hautement pathogène (IAHP) chez des volailles dans une basse-cour en Dordogne, ce sont, à la date du dernier rapport du ministère de l’agriculture du 5 janvier, 66 foyers d’IAHP qui ont été notifiés dans 7 départements du Sud-Ouest de la France (Dordogne, Landes, Haute-Vienne, Gers, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Lot). Les souches hautement pathogènes circulant dans les départements sont de sous types H5N1, H5N2 et H5N9 HP. Ce sont des souches d’origine européenne, précise l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), contrairement à la souche H5N1 HP qui a touché la France en 2006. Si l’origine des foyers ne peut être formellement identifiée et que la piste des oiseaux sauvages n’est pas écartée, les experts sont plus en faveur de la mutation de souches faiblement pathogènes circulant en Europe chez les volailles en souches hautement pathogènes.

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...