La colistine classée critique en 2016 ?

Michaella IGOHO | 05.01.2016 à 17:24:24 |
Résistance bactérienne
© AndreyPopov - iStock

En 2016, L’ANSES révisera certainement son avis sur le classement de la colistine en tant qu’antibiotique critique.

 

Dans un communiqué datant du 22 décembre dernier, l’ANSES se dit prête à revoir son avis sur le classement de la colistine en tant qu’antibiotique critique en raison de nouveaux éléments scientifiques. Jusqu’à ce jour, l’agence s’était opposée au classement de la colistine sur la liste des antibiotiques critiques mais restait vigilante sur l’évolution des mécanismes de résistances. En effet, selon les informations communiquées par l’agence, « aucune augmentation alarmante de la résistance à la colistine des bactéries isolées des filières avicole et porcine n’a été enregistrée par les différents réseaux de surveillance de l’Anses au cours des dernières années. » En octobre dernier, elle indiquait que «la colistine ne doit pas être incluse dans la liste des antibiotiques d'importance critique» mais qu’il est nécessaire de surveiller l'évolution de la résistance chez les animaux de rente et de compagnie.  Le projet d’arrêté fixant la liste des antibiotiques critiques exclut à ce stade la colistine.

Mais en novembre dernier, le premier mécanisme de résistance à la colistine transférable (gène mcr-1) a été découvert en Chine chez des porcs et des poulets mais aussi chez des souches bactériennes isolées chez l’Homme. A ce jour, en Europe, le gène mcr-1 a été détecté dans des souches bactériennes d’Escherichia coli et/ou de Salmonella enterica, par le Laboratoire de Référence européen sur l’antibiorésistance animale (DTU, Danemark), par le Laboratoire de Référence en Santé Publique en Angleterre et par les quatre laboratoires de l’Anses impliqués dans la surveillance de l’antibiorésistance animale.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a décidé de réunir, certainement dans les mois à venir, son groupe d’experts sur l’antibiorésistance afin de réviser son avis publié en 2013 sur l’usage de la colistine en médecine vétérinaire. L’ANSES révisera en conséquence son avis sur le sujet.

Michaella IGOHO
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK