L’assurance santé collective : un vrai casse-tête pour les vétérinaires

10/12/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Vétérinaires qui auscultent un chien
© 135pixels - Fotolia

Les employeurs vétérinaires portent encore leurs efforts sur la mise en place de la couverture santé obligatoire, à quelques jours de sa date d’application. Tour d’horizon.

La mutuelle d’entreprise obligatoire fait l’objet de nombreuses discussions au sein de la profession. Beaucoup de questions restent en suspens et certains n’ont toujours pas fait leur choix. Pourtant le temps presse. Toutes les entreprises du secteur privé, quelles que soient leur taille et leur forme juridique, devront proposer une complémentaire santé collective, à tous leurs salariés, dès le 1er janvier 2016. L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 impose cette mesure. Une obligation qui a fait l’objet de plusieurs étapes, en passant par les négociations dans les branches professionnelles pour obtenir un accord de branche (garanties, cotisations, etc.), puis celles entre l’employeur et les représentants du personnel, quand il y en a. Et si cela n’aboutit pas, la complémentaire d’entreprise sera mise en place par décision unilatérale de l’employeur. Mais comment choisir la bonne couverture santé, l’adapter aux cas particuliers et, enfin, qui peut être dispensé d’adhésion ?

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10 et 11 de La Semaine Vétérinaire n° 1654.

Clarisse Burger

Les dernières réactions

  • 12/12/2015 à 15:00
    cvm
    alerter
    C'est carrément un scandale... en jouant sur un ou deux points improbables comme les prothèses auditives mieux remboursées que nulle part ailleurs l'AG2R semble avancer en terrain conquis!
    C'est à se demander qui touche des pots de vin!
    Il est inconcevable qu'un salarié ne puisse se dédire de l'AG2R pour une mutuelle qu'il estime meilleure que celle que son employeur lui propose.
    Le SNVEL ne toucherait-il pas des royalties en amont en fonction du nombre de contrats captifs signés.
    Si tel n'est pas le cas, il lui reste quinze jours pour ne pas signer ou faire la preuve que chaque employeur RESTE LIBRE de son choix de mutuelle.
  • 14/12/2015 à 09:37
    Veto35
    alerter
    Complètement d'accord!
    Que dire de la dispense "loi Evin" qui sera officiellement exclue de l'accord de branche véto alors qu'elle est disponible dans d'autres branches (ex: la branche SYNTEC).
    Encore un bon moyen pour nous obliger à faire souscrire ce contrat à nos salariés!!
  • 14/12/2015 à 17:11
    Véto trés contrarié
    alerter
    D'autant plus scandaleux que certains commerciaux AG2r, n'hésitent pas à annoncer clairement qu'ils sont prêts à se déplacer dans l'entreprise uniquement s'ils sont assurés que d'autres contrats plus rémunérateurs pourront être signés ! n'étant pas payés pour ces contrats obligatoires qui ne leur rapportent rien !!

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité