Un test génétique pour le dysraphisme spinal chez le braque de Weimar

08.12.2015 à 13:48:51 |
braque de weimar
© © bit245 - iStock

Le laboratoire Antagene lance un nouveau test de dépistage.

Antagene, en collaboration avec Catherine Escriou (service de neurologie de Vetagro Sup) a développé le test SD (pour spinal dysraphism) chez le braque de Weimar. En France, 9% des individus de la race seraient porteurs. Cette maladie héréditaire, due à une malformation de la moelle épinière, s'exprime dès la mise en place de la marche vers 3 semaines. Elle se manifeste par des troubles de la motricité, de l’équilibre et de la coordination motrice sur les membres postérieurs, associés à des déficits de la proprioception. Des symptômes plus spécifiques fortement évocateurs sont le « bunny hoping » sur les membres postérieurs (démarche en « saut de lapin », symétrique, correspondant à l’utilisation simultanée des membres postérieurs) ainsi que la présence d’un réflexe de flexion bilatéral (le fait de pincer une patte engendre la flexion des deux membres).

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK