Après la Dordogne, les Landes….

Nathalie Devos | 07.12.2015 à 16:14:30 |
oies
© Buhanovskiy - iStock

Dans le cadre de la surveillance évènementielle, de nouveaux foyers d’influenza aviaire hautement pathogène ont été découverts en France, notamment dans les Landes.

Suite à la découverte d’un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en Dordogne le 24 novembre dernier, à Biras dans une basse-cour familiale, la surveillance évènementielle mise en place par les services vétérinaires ont permis de détecter de nouveaux foyers. En Dordogne, les deux autres foyers (un élevage d’oies, à Domme, et  un autre de canards à Saint-Paul-la-Roche, situés non loin de Biras), ont été confirmés près d’une semaine après le premier foyer. Si le premier foyer de Biras est imputé au sérotype H5N1 hautement pathogène de l’influenza aviaire (IAHP H5N1), celui de Domme, un élevage d’oies et de canards, l’est, lui, au sérotype H5N2 HP.  Ce lundi 7 décembre, trois nouveaux foyers d’IAHP ont été confirmés, deux dans les Landes (élevages de pintades et canards, dans le secteur d'Hagetmau et dans le sud des Landes) et un nouveau en Dordogne (poulets et canards, à Cénac-et-Saint-Julien), a annoncé le ministère de l'Agriculture. Le séquençage des virus est actuellement en cours.

 

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK