La radiographie numérique a tout pour plaire

Ségolène Minster | 03.12.2015 à 15:26:59 |
Vétérinaire qui regarde une radio numérique sur ordinateur
© Frédéric Decante

Les premiers systèmes de numérisation radiographique ont fait leur entrée dans les cliniques équines il y a 10 ans. Aujourd’hui, plus d’un tiers des cliniques, tous types d’activité confondus, sont équipées en radiographie numérique. Multipliant les avantages, le passage de la radiographie argentique vers le numérique, de l’avis des spécialistes en imagerie, est inéluctable pour tous les vétérinaires.

« Aujourd’hui, la question n’est plus « Pourquoi ? » mais « Quand ? » passer au numérique », affirme Franck Durieux, spécialiste en imagerie médicale, en préambule d’une formation organisée par l’Afvac Ile-de-France, qui s’est déroulée le 24 septembre 2015 à Maisons-Alfort. Les perspectives environnementales (bains révélateurs toxiques), la contrainte du développement (qui conduit souvent le praticien à limiter l’examen radiographique à une seule incidence) et la nécessité de s’aligner sur la concurrence conduisent à évoluer vers le numérique. Le confort de travail et la qualité des images sont améliorés. La gestion et l’archivage des données numériques sont facilités. Les clichés peuvent être analysés hors-site, ce qui répond à la carence en spécialistes en radiographie. Autant d’atouts qui militent en faveur du passage de l’argentique vers le numérique.

Retrouvez notre dossier consacré à la radiographie numérique dans La Semaine Vétérinaire n° 1653 du 4/12/15, en pages 40-46

Ségolène Minster
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK