Ventes d’antibiotiques : un bilan en trompe-l’œil ?

12/11/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Rencontre Anses
© La Semaine Vétérinaire

Le bilan 2014 du suivi des ventes de médicaments antibiotiques, réalisé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire, ne permet pas d’évaluer l’exposition réelle des animaux aux antibiotiques.

Comme chaque année, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a présenté, le 2 novembre dernier, son rapport sur le suivi des ventes de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques. Selon l’agence, il n’est pas pertinent de faire une étude approfondie des indicateurs d’exposition des animaux aux antibiotiques (Animal Level of Exposure to Antimicrobials, ALEA) par espèce et par famille d’antibiotiques pour cette année. Pour la première fois depuis la mise en place de ce suivi en 1999, elle n’est en effet pas en mesure de le calculer, en raison de la nette augmentation des ventes sur l’année de référence.

Une exposition aux antibiotiques difficile à évaluer
Le rapport 2014 sur le suivi des ventes d’antibiotiques ne contient pas d’ALEA par famille ou par espèce. L’ALEA est calculé, chaque année, en fonction des ventes effectuées sur l’année écoulée. Dans son calcul, l’Anses suppose que la totalité des antibiotiques vendus sur l’année a été administrée aux animaux élevés sur le territoire national. Or, l’augmentation constatée cette année serait liée à un effet de stockage et ne permet pas d’évaluer l’utilisation effective des antibiotiques et, de ce fait, l’exposition des animaux à ceux-ci. L’Anses indique que si cet indicateur était estimé comme chaque année, l’exposition des animaux aux antibiotiques pour l’année 2014 serait surévaluée. Selon Gérard Moulin, adjoint au directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire, « on considère habituellement que les ventes reflètent l’exposition des animaux. Ce phénomène de stockage ne permet pas de sortir des indicateurs exploitables d’exposition pour l’année 2014 ».

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11 de La Semaine Vétérinaire n° 1650.

Michaella Igoho

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...