LE CDI boudé par des chefs d’entreprise

Clarisse Burger | 03.11.2015 à 18:29:29 |
Employeur et salarié vétérinaire
© DR

Le CDI actuel n’a pas bonne presse auprès des représentants des patrons, des très grands groupes comme des moyennes et petites entreprises.

Alors que la ministre du travail va présenter demain, ses propositions de réforme du Code de travail, le président du Medef (les grandes entreprises), Pierre Gattaz, voudrait transformer le contrat à durée déterminée (CDI).

Parmi ses préconisations, il souhaiterait une négociation directe entre le chef d’entreprise et  les salariés pour encadrer l’organisation du travail et sa durée. Et ce, avec des accords prioritaires d’entreprises et avec des clauses de séparation incluses dans le contrat de travail.

Du côté de la confédération générale des petites et moyennes entreprises, la CGPME, un nouveau CDI avait déjà été proposé en 2014 « basé sur objectifs liés à des indicateurs économiques annuels prédéterminés ». L’idée est de proposer un CDI plus facile à rompre en cas de réelles difficultés financières de la société.

Selon la confédération, de nombreux chefs d’entreprise (TPE et PME) renonceraient actuellement à embaucher, « craignant une contraction future de leur activité et redoutant limpact d’une législation sociale lourde et inadaptée ».

Clarisse Burger
1 commentaire
avatar
franc le 10-11-2015 à 13:15:06
merci d'avoir icii pour aidez nous les veto
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK