Tous les vétérinaires sont concernés par la médiation

Marine Neveux | 15.10.2015 à 16:27:32 |
Illustration médiation
© Istock

L’Association francophone des vétérinaires praticiens de l’expertise coorganise, début décembre, une formation sur la médiation vétérinaire avec la faculté de droit de Toulouse.

Le nouveau Code de déontologie met en exergue cette nouvelle obligation qui concerne potentiellement tous les confrères. L’Association francophone des vétérinaires praticiens de l’expertise (AFVE) a ainsi fait le choix de coordonner une formation sur la médiation vétérinaire avec la faculté de droit de Toulouse (Haute-Garonne), qui possède déjà une forte expertise dans ce domaine : un diplôme universitaire y est organisé selon un format de 150 heures pendant un an, qui intègre la médiation aussi bien civile, sociale, commerciale que pénale.
La formation des vétérinaires proposée par l’AFVE se fera donc sur trois jours, du 7 au 9 décembre. « Les tribunaux voudraient promouvoir cette modalité de règlement des litiges », explique Christian Diaz, président de l’association. De plus, selon le Code de déontologie, si la conciliation échoue, la médiation est une deuxième étape où les conseils régionaux de l’Ordre interviennent. « Tous les vétérinaires sont concernés par la médiation dans la relation entre confrères, mais aussi entre client et vétérinaire. »

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 14 de La Semaine Vétérinaire n° 1646.

Marine Neveux
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK