L’OIE pour une meilleure surveillance de l’utilisation des antibiotiques en santé animale

Michaella IGOHO | 09.10.2015 à 11:54:32 |
Surveillance de l'usage des antibiotiques
© jetstream4wd - iStock

L'OIE veut mettre en place un système harmonisé de surveillance de l'utilisation et de la circulation des antibiotiques dans le monde.

La communauté internationale doit être sensibilisée aux risques liés à l’antibiorésistance, cet objectif constitue l'une des priorités de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Elle s'engage aux côtés de  l’OMS et de la FAO afin de développer des outils conjoints permettant de mettre en œuvre dans le domaine de la lutte contre l’antibiorésistance, le concept « une seule santé ». Cela passe par un système mondial harmonisé de surveillance de l’utilisation et de la circulation des antibiotiques, de bonne ou de mauvaise qualité, dans le monde. C’est dans cet objectif que sera créée une base de données mondiale sur l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux de production en lien avec son système mondial d’informations sanitaire, WAHIS.

L’organisation rappelle aussi que le rôle des vétérinaires est fondamental pour contrôler l’usage des antibiotiques au niveau des fermes et pour éviter qu’ils ne soient utilisés par des personnes non formées à cet effet. Elle prône un usage prudent et responsable des agents antimicrobiens par des vétérinaires bien encadrés et bien formés.

Elle indique entre autres avoir fortement contribué à l’élaboration du plan d’action mondial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), adopté en mai dernier, pour les aspects liés à l’usage des antimicrobiens chez les animaux destinés à la consommation. Ce plan propose de mettre en œuvre dans les cinq à dix prochaines années, une série d’actions clés afin d’assurer de manière durable, l’efficacité des traitements des maladies infectieuses avec des antimicrobiens efficaces et de bonne qualité.

Michaella IGOHO
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK