Des employeurs peu à l’aise avec le panier de soins obligatoire

05/10/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Praticiens vétérinaires en exercie
© DR
Le niveau de connaissance des employeurs portant sur le contrat collectif responsable et le panier de soins dépend des entreprises.

Il ya un manque d’information et de compréhension sur la généralisation de la complémentaire santé. Un peu plus d’un quart (28%) des entreprises n’étaient toujours pas dotées d’une complémentaire santé, six mois avant l’échéance du 1er janvier 2016. C‘est ce que révèle le dernier baromètre de la prévoyance CTIP réalisé en juillet dernier par le Credoc (centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) auprès d’un millier d’entreprises (et de 1000 salariés).

Mais il montre que cela évolue tout de même. Le baromètre précédent pointait que 40% des entreprises n’étaient pas équipées de cette garantie, alors que la loi de généralisation de la complémentaire santé était votée depuis six mois (loi du 14 juin 2013 ayant transposé l’Accord national interprofessionnel ou ANI).

Si la majorité des entreprises sondées connaissent la date butoir du 1 er janvier 2016, pour mettre en place cette complémentaire santé, elles ne sont pas vraiment prêtes : 29% des structures couvertes ne savent pas forcément quelles modalités apporter ou modifier pour protéger leurs salariés. Aussi le fait que l’employeur doit la financer à hauteur de 50%, est peu ou mal connu.

Aussi, 77% des entreprises ainsi que huit salariés sur dix n’ont pas entendu parler de ce cadre réglementaire.

Le baromètre pointe aussi les attentes différentes des employés et des employeurs.  Les salariés souhaitent pour la plupart que leurs ayants droits soient pris en charge. Toutefois, seuls 39% d’employeurs sondés veulent mettre cette garantie en place dans leur structure.

Pour en savoir plus :

Complémentaire santé obligatoire : tenez vous prêts

La Semaine Vétérinaire va décrypter ces points dans un prochain numéro.

Clarisse Burger

Les dernières réactions

  • 06/10/2015 à 12:22
    PH.E
    alerter
    N'est ce par là, decrypter nos obligations, qu'il faut commencer plutot que de nous donner le % d'ignorants que nous sommes??
    D'avance merci
  • 06/10/2015 à 19:49
    Clarisse Burger, Vétérinaire
    alerter
    Certes, décrypter les obligations et/ou les droits des employeurs, et informer nos lecteurs sur les questions relatives au droit du travail fait partie de nos objectifs.
    Nous avons publié plusieurs articles sur cette complémentaire santé dans la rubrique Eco/Gestion de La Semaine vétérinaire (n° 1633) et sur le site lepointveterinaire.fr
    De plus, sur son blog Droit du travail des vétérinaires, notre confrère Jean-Pierre Kieffer répond à vos questions de façon plus personnalisée.
    Le but de cet article en ligne était de pointer (entre autres) le manque de communication sur la complémentaire santé obligatoire et/ou la difficulté des employeurs de TPE et PME de se tenir informés à temps, de la nouvelle législation, compte tenu probablement aussi de leur charge de travail.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité