La contention des chevaux selon le genre du praticien

Sandy Chedevergne | 24.09.2015 à 12:07:27 |
Une femme vétérinaire soignant un cheval
© Rosette Jordaan - IStock

Le cheval est un animal craintif et puissant qui peut avoir des réactions violentes de défense ou de fuite. Soigner un cheval ne peut s’envisager sans un minimum de contention physique. Auparavant, seuls les hommes forts pouvaient maîtriser ces animaux et réaliser les actes vétérinaires courants. La féminisation de la profession prouve désormais le contraire.

Aujourd’hui, il apparaît que les femmes sont plus que majoritaires au sein des écoles vétérinaires. En 2014, elles représentaient 46,1 % des vétérinaires en activité. Le secteur équin a également été gagné par cette tendance, avec 40,5 % de femmes. Ce qui conduit à s’interroger sur la façon dont ces praticiennes abordent la contention du cheval et, ayant un gabarit inférieur à leurs confrères masculins, sur les difficultés éventuelles rencontrées dans l’exercice de leur métier.
L’étude réalisée pour une thèse, sur la base des résultats de l’enquête de l’annuaire Roy, confirme la différence entre les hommes et les femmes sur deux grands points :
- le gabarit (taille et poids) : les femmes ont significativement un gabarit inférieur aux hommes ;
- l’expérience (représentée par l’année de sortie d’école et les années de pratique en médecine vétérinaire équine) : la féminisation de la profession étant récente, les femmes ont moins d’années de pratique que les hommes.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 44-49 de La Semaine Vétérinaire n° 1643.

Sandy Chedevergne
6 commentaires
avatar
Guillaume Collignon, Vétérinaire le 26-09-2015 à 06:30:10
Dommage, la photo du sondage délicat, sous tord-nez, avec du sang sur la sonde et sur le bout du nez... ça n'inspire pas vraiment la douceur comme image !
avatar
Alexandre LOUIS le 26-09-2015 à 15:52:20
Moi, je vois plus le côté non sécurité de la situation....le cheval tenu sans longe, les doigts du propriétaire passés dans le licol, et le véto et le proprio qui sont chacun d'un côté du cheval.... pas bon exemple !
avatar
lolo le 27-09-2015 à 14:37:08
Article vraiment bourré de clichés... femme moins forte que les hommes... moins d’expériences pour les femmes... les contentions musclées ça serait un truc de mec... Moi j'avais une patronne quand j'étais jeune véto, elle était plus petite que moi et je peux vous dire qu'elle envoyait du bois. Ma femme mesure 1.65 m et je l'ai vu sortir des veaux de 80kg en césarienne. Pour un cheval, une vache, un chien, un chat ou un lapin, homme ou femme, si ils sont pas contents ça ne change rien... Ce clivage entre homme et femme est ridicule quand au finale seul le "jus de cerveau" compte vraiment. Pour moi c'est une étude pro féministe qui est vraiment à coté de la réalité... un peu trop " girl power "
avatar
chich le 28-09-2015 à 21:03:04
tout à fait d'accord
avec lolo...1m65, 55 kg et je sors des veaux de 80 kg...et je suis pas la seule!
avec Alexandre Louis : pas très sécu tout ça
avec Guillaume Collignon : une vraie boucherie!
Peut mieux faire!
avatar
Sandy le 08-10-2015 à 08:02:22
En réponse aux commentaires précédents :
En effet, les photos qui ont été ajoutées ont été très mal choisies et j'en suis navrée, surtout que la dentisterie n'est que très peu évoquée dans cette étude.
Concernant les différences de capacités physiques, l'enquête montre que les femmes ont une taille et un poids significativement inférieur à celui des hommes, et pour la force physique, je serais curieuse de savoir combien de femmes battent des hommes au bras de fer.
Ce ne sont pas des clichés mais bien une réalité et cette étude voulait simplement montrer que, justement, le gabarit et la force physique ne pénalisent pas les femmes pour exercer leur métier puisque elles y arrivent tout aussi bien que leurs confrères.
Pour info, je mesure 1,56m et pèse 50kg.
avatar
David Bralet, Vétérinaire le 16-10-2015 à 11:51:41
A ceci près qu'être un homme ou femme ne fait pas une grande différence devant un CV de trait de 800 kg (d'ailleurs, tout CV adulte peut présenter des difficultés).
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...