Attention au risque de tularémie

23/09/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
lièvre
© kre_geg - iStock
Face à l’augmentation du nombre de cas humains de tularémie observés en France depuis plusieurs mois, les institutions de santé alertent les populations à risque.

La tularémie, une maladie qui touche l’homme, se transmet soit par contact direct avec des animaux sauvages contaminés (le plus souvent des lièvres), soit par piqûre de tique, ou à partir d’un environnement contaminé par des déjections animales (urines de rongeurs). Or cette année, le nombre de cas humains a augmenté (au 4 septembre 2015, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a déjà répertorié 71 cas de tularémie contre 57 en 2014). Les régions les plus touchées sont le grand Ouest, et les zones Picardie et Champagne-Ardenne.

Les principales voies d’entrée de la bactérie (Francisella tularensis), responsable de la maladie, sont l’inoculation, l’inhalation, ou la voie digestive (consommation d'eau contaminée ou de viandes insuffisamment cuites provenant d'animaux infectés). La maladie se manifeste par des ulcérations locales, de la fièvre, des douleurs musculaires, des céphalées, une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques. Plus rarement, une conjonctivite ou une pneumonie peuvent survenir.

Les chasseurs (dans le contexte actuel du début de la saison de la chasse) représentent la population la plus exposée, notamment lors des opérations de dépeçage et d’éviscération du gibier. C’est pourquoi la Direction générale de la santé (DGS), l’Institut de veille sanitaire, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont lancé un appel à la vigilance. Tous les vétérinaires, via leur connaissance de la maladie sont, bien entendu, impliqués dans la sensibilisation de leur clientèle concernée à cette maladie. 

 

Sur le même thème  : Tularémie : bilan de 10 ans de surveillance

 

Nathalie Devos

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...