Antibiorésistance : Marisol Touraine tire la sonnette d'alarme !

23/09/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Antibioresistance
© dusanpetkovic - iStock
Le groupe de travail « Bon usage des antibiotiques » lancée en janvier dernier a remis ce jour à Marisol Touraine son rapport sur la préservation des antibiotiques.

Dans la lettre de mission envoyée à Jean Carlet, président du groupe de travail, Marisol Touraine lui demande de proposer au moins une action phare dans trois axes stratégiques : la communication et l’information, les comportements de prescription des professionnels, l’attractivité en matière notamment de recherche industrielle pour le développement de nouveaux antibiotiques ou de nouvelles stratégies thérapeutiques et de nouvelles méthodes diagnostiques. Il s’agit de proposer des actions fermes permettant de modifier le comportement thérapeutique persistant aussi bien chez l’homme que chez l’animal, tout en respectant les mesures en cours de finalisation telles que la mise en place du pilotage régional de l’antibiothérapie. Ces trois axes d’actions devront permettre au gouvernement de réduire de 25% la consommation d’antibiotiques d’ici à la fin 2016. 

Le rapport contient de nombreuses recommandations réparties en quatre axes dont l’un concerne la mise en place d'un groupe de travail sur le coût de l’antibiorésistance en santé animale composé notamment de vétérinaires. Celui-ci devrait permettre de : 

·    définir les indicateurs pertinents à suivre pour le monde animal, en fonction des différents paramètres cités précédemment ;

·    conduire avec l’Agence national du médicament vétérinaire (ANMV) une étude comparable à celle conduite par l’ANSM pour la surconsommation d’antibiotiques ;

·    conduire avec l’Anses et les opérateurs professionnels une étude comparable à celle de l’InVS pour le coût de la résistance ;

·    poursuivre enfin la réflexion sur les surcoûts croisés entre l’homme et l’animal (parts attributives respectives de l’un et de l’autre) et sur les surcoûts cumulés de l’homme et de l’animal sur l’environnement (pollution environnementale en résidus d’antibiotiques et en bactéries résistantes aux antibiotiques).

Le rapport préconise aussi la mise en place d’une formation continue obligatoire des vétérinaires prescripteurs sur le bon usage des antibiotiques et les résistances.

Marisol Touraine souhaite inscrire cette mobilisation contre l'antibiorésistance dans un cadre international et insistera sur ce point lors du prochain G7 santé des 8 et 9 octobre prochains. 

Lire la suite dans notre prochain numéro 1643 de la Semaine vétérinaire, publié le 26 septembre 2015.

Michaella IGOHO

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...