Antibiorésistance : Marisol Touraine tire la sonnette d'alarme !

Michaella IGOHO | 23.09.2015 à 18:41:22 |
Antibioresistance
© dusanpetkovic - iStock

Le groupe de travail « Bon usage des antibiotiques » lancée en janvier dernier a remis ce jour à Marisol Touraine son rapport sur la préservation des antibiotiques.

Dans la lettre de mission envoyée à Jean Carlet, président du groupe de travail, Marisol Touraine lui demande de proposer au moins une action phare dans trois axes stratégiques : la communication et l’information, les comportements de prescription des professionnels, l’attractivité en matière notamment de recherche industrielle pour le développement de nouveaux antibiotiques ou de nouvelles stratégies thérapeutiques et de nouvelles méthodes diagnostiques. Il s’agit de proposer des actions fermes permettant de modifier le comportement thérapeutique persistant aussi bien chez l’homme que chez l’animal, tout en respectant les mesures en cours de finalisation telles que la mise en place du pilotage régional de l’antibiothérapie. Ces trois axes d’actions devront permettre au gouvernement de réduire de 25% la consommation d’antibiotiques d’ici à la fin 2016. 

Le rapport contient de nombreuses recommandations réparties en quatre axes dont l’un concerne la mise en place d'un groupe de travail sur le coût de l’antibiorésistance en santé animale composé notamment de vétérinaires. Celui-ci devrait permettre de : 

·    définir les indicateurs pertinents à suivre pour le monde animal, en fonction des différents paramètres cités précédemment ;

·    conduire avec l’Agence national du médicament vétérinaire (ANMV) une étude comparable à celle conduite par l’ANSM pour la surconsommation d’antibiotiques ;

·    conduire avec l’Anses et les opérateurs professionnels une étude comparable à celle de l’InVS pour le coût de la résistance ;

·    poursuivre enfin la réflexion sur les surcoûts croisés entre l’homme et l’animal (parts attributives respectives de l’un et de l’autre) et sur les surcoûts cumulés de l’homme et de l’animal sur l’environnement (pollution environnementale en résidus d’antibiotiques et en bactéries résistantes aux antibiotiques).

Le rapport préconise aussi la mise en place d’une formation continue obligatoire des vétérinaires prescripteurs sur le bon usage des antibiotiques et les résistances.

Marisol Touraine souhaite inscrire cette mobilisation contre l'antibiorésistance dans un cadre international et insistera sur ce point lors du prochain G7 santé des 8 et 9 octobre prochains. 

Lire la suite dans notre prochain numéro 1643 de la Semaine vétérinaire, publié le 26 septembre 2015.

Michaella IGOHO
8 commentaires
avatar
Pierre MAY le 23-09-2015 à 21:32:46
et pourquoi pas une formation obligatoire aux médecines alternatives en particulier à l'aromathérapie ? en effet il n'y a pas de résistance connue de germes aussi résistants que le staphylocoque doré ou le pseudomonas à une quinzaine d'huiles essentielles , en particulier les multi moléculaires comme le Tea Tree ou le Ravintsara . Mais bien sur tout le monde scientifique se gausse de ces résultats d'études pourtant très sérieuses réalisées depuis plus de 20 ans ! " pfff ! vous pensez ! des trucs qu'on met dans les parfums ... " . et bien nous y sommes maintenant à ce point critique où la chimie cale complètement ! ça fait 20 ans que des pionniers comme Penoel ou Baudoux le disent et tout le monde se foutait d'eux . Hé hé , ils rigolent maintenant !
Ce n'est pas du bon usage des antibiotiques qu'il faut parler , mais de la fin d'un monde , ce monde de l'allopathie triomphante . C' EST FINI !!!
avatar
lolo le 23-09-2015 à 21:50:13
Pierre t'aurai pas fumer un peu trop cannabis sativa.
avatar
Platina le 24-09-2015 à 23:14:28
Les médecines complémentaires font leurs preuves, chaque jour, dans de nombreux élevages. Qu'attendent les pouvoirs publics pour interroger des gens dont c'est le métier de former des agriculteurs en attente. Prévenir reste leur demande principale.
Personne ne peut dire que je suis une fantaisiste. Je pratique l'Homéopathie depuis l'école et je suis sortie en 1963. Je n'ai pas besoin de cannabis pour établir un traitement. Interrogez les éleveurs et faites que Pierre May et moi-même puissions rencontrer les ministres intéressés.
avatar
Laurent Masson, Vétérinaire le 25-09-2015 à 12:09:30
Platina toi tu devrais t'y mettre... tu te prendrais moins au serieux. :-)
avatar
Pierre MAY le 25-09-2015 à 12:36:33
comme d'hab je me suis laissé embarquer par ma fougue et ma passion de la phyto aromathérapie. ( et petite précision souriante malgré cette passion, je n'ai jamais goutté au cannabis ni à aucune autre drogue ...). Je ne mets pas du tout en opposition les différentes médecines et je ne qualifie jamais la phyto ou l'homéo de médecine parallèle: les parallèles ne se rencontrent jamais. Ce sont évidemment des médecines complémentaires et je fais tous les jours de l'allopathie sans complexe et sans scrupule . Je dis juste qu'on est à la fin d'une époque, où le tout chimique et le tout "anti" arrivent en fin de course; on voit bien que les anti bio, les anti inflammatoires, les anti mitotiques etc etc s’essoufflent et nous pourrissent les cas avec leurs effets secondaires et tous les "dommages collatéraux" que nous observons tous. Donc il faut passer à autre chose , il faut chercher ailleurs , il faut réfléchir autrement , tester d'autres substances et surtout ne pas se priver de tout ce que la nature nous offre gratuitement, sans AMM à amortir et sans brevet à déposer ... Et je dis simplement que au 21° siècle , ignorer et mépriser ces médecines , c'est de la bêtise et de l'obscurantisme. Pas plus ! Enfin je précise que dans tous les domaines mais dans la médecine en particulier la 1° qualité est l'humilité ! la 2° la curiosité ! Bonne journée ensoleillée à tous !
avatar
Laurent Masson, Vétérinaire le 25-09-2015 à 18:07:18
Merveilleuse réponse pleine d'esprit et de justesse. Pour le coup je suis tout à fait d'accord. Je retire mes petites piques précédentes. très cordialement
avatar
laurencevt1 le 26-09-2015 à 10:55:59
On peut commander du convénia injectable sans ordonnance sur le site européen Diet vet!!!!!! faut juste avoir une carte de credit!
avatar
Laurent Masson, Vétérinaire le 26-09-2015 à 20:13:58
Alors la question à 1000 c'est : on signale ça à qui ? L'ordre ou le snvel ?
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...