Les limites d’un modèle de gérance traditionnel

Lorenza Richard avec le groupe Univet | 17.09.2015 à 14:38:00 |
Veterinaire qui soigne des vaches
© Jenoche/Istock

Une volonté d’égalité dans le travail, une cogérance, un cloisonnement des activités : un modèle économique qui tient la route pour l’instant, mais jusqu’à quand ? Décryptage.

Une clinique mixte à prédominance rurale rassemble aujourd’hui 17 praticiens, répartis sur deux cliniques en Saône-et-Loire (depuis 1994). Aujourd’hui, la rurale est la priorité du groupe vétérinaire. Mais compte tenu de la conjoncture actuelle et des difficultés de recrutement rencontrées, jusqu’à quand tiendra-t-il avec ce modèle économique ?

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 56-57 de La Semaine Vétérinaire n° 1642.

Lorenza Richard avec le groupe Univet
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK