Bruxelles débloque 500 millions d’euros : oui mais…

09/09/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
vaches laitières
© D.R
Les mesures annoncées par la Commission européenne, principalement pour les producteurs laitiers et porcins, jugées floues, sont loin de satisfaire éleveurs et politiques.

Plutôt décevant. Tel est le constat des quelques 7000 agriculteurs qui ont cette fois manifesté leur colère à Bruxelles, mais aussi des représentants de plusieurs Etats membres aux mesures annoncées par la Commission européenne à l’issue du Conseil des ministres de l’agriculture européens, le 7 septembre dernier.  Sa principale annonce : une aide d’urgence de 500 millions d’euros, sans qu’aucune répartition claire en fonction des États et/ou des secteurs n'ait été toutefois clairement précisée. La Commission a juste indiqué « qu'elles bénéficieront aux Etats, selon l'impact de la crise, la taille du cheptel et les prix des productions ». Dans son plan d'aide, Bruxelles propose de soutenir le stockage privé du lait et de la viande de porc ainsi que des aides supplémentaires pour le budget 2016 affecté à la promotion des produits de terroir européens à l’exportation vers les pays tiers.

Pas d’accord sur le prix du lait

Malgré les demandes des agriculteurs et de plusieurs états membres (dont la France), la Commission juge inutile de relever le prix d'intervention (prix fixé par la Commission auquel les Etats membres peuvent acheter le lait aux exploitants quand ces derniers sont dans une situation très difficile). Bruxelles a écarté l'idée de relever ce prix sous prétexte que "cela pèserait sur la compétitivité de l'Union pour les 10 % (ou plus) de la production laitière qui doivent être exportés, et que cela ne jouerait de toute façon pas en faveur d'un retour à l'équilibre ».

L’impasse sur l’embargo russe ?

Pas un mot non plus concernant l'embargo Russe impactant notamment la filière porcine. La Commission reste ferme : «  l’Europe doit rester unie à l’égard de Vladimir Poutine, elle ne soutiendra pas les initiatives individuelles d’un Etat membre, estimant qu’elles servent la stratégie de désunion de l’Union poursuivie par Moscou ».

Retrouvez l’intégralité de cette actualité dans La Semaine vétérinaire N° 1641 en page 35

Nathalie Devos

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...