Le corps enseignant des écoles vétérinaires et l’Ordre

04/09/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Michel Baussier, président du CSOV
© CSOV
A l’occasion de la réforme de l’Ordre, la réflexion sur la situation du corps enseignant des écoles vétérinaires est posée.

Le corps enseignant des écoles vétérinaires doit-il également être inscrit à l’Ordre et respecter le Code de déontologie vétérinaire ?
Michel Baussier, président du CSO : Les enseignants sans activité privée à côté de celle exercée dans la fonction publique sont hors de l’Ordre, lequel n’a pas compétence dans la sphère de la fonction publique. Ceux qui ont une activité privée annexe relèvent de l’Ordre pour celle-ci. Une inscription volontaire reste possible : dès lors, un éventuel manquement à l’honneur ou à la déontologie de la profession pour des faits en dehors des écoles vétérinaires relèverait des chambres disciplinaires. Les choses sont plus claires. En revanche, toute la réflexion autour de l’organisation ordinale a mis en évidence l’anomalie la plus ubuesque jamais dénoncée en 70 ans : les enseignants-cliniciens de nos écoles vétérinaires n’étaient pas astreints au respect du Code de déontologie vétérinaire pour leur activité au sein des cliniques et des centres hospitaliers des écoles ! Je vous rassure tout de suite : les écoles sont en train d’y remédier. C’est un sujet sur lequel nous pourrons revenir à l’occasion.

Propos recueillis par Marine Neveux

A lire aussi :

Michel Baussier : "Moderniser l'Ordre"

Réforme de l'Ordre : l'ordonnance est parue

 

Les dernières réactions

  • 04/09/2015 à 20:52
    écolevictime
    alerter
    Voilà une bonne nouvelle de savoir qu'ils ne pourront plus casser du sucre sur le dos de CONFRERES !
  • 08/09/2015 à 12:02
    opposant institutionnel
    alerter
    Arggghhhh ! Ne resteront que les poulots et les retraités hors du champ de la dispendieuse et inutile institution ?
    Défendons les enseignants, leur liberté, leur autonomie (consubstantielles à leur légitime reconnaissance, à leurs travaux d'enseignement et de recherche qui ne nécessitent aucun encadrement "ordinal") !
    Qui viendra avec moi faire brûler des palettes sur une autoroute pour défendre le corps enseignant ?
  • 14/09/2015 à 17:26
    Nicolas Muller, Vétérinaire
    alerter
    Si déjà ils respectaient la loi ... on ne compte plus les prescriptions d'Augmentin et autres spécialités d'humaine à l'ENVN sans que cela gêne qui que ce soit ...

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité