La FVE et l’IVSA analysent les aspirations des étudiants européens

24/08/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Etudiants en cours
© DR
Cette large enquête révèle notamment les choix qui guident les étudiants vétérinaires au cours de leur scolarité, et leur perception des compétences acquises au cours de leur formation.

La Fédération Vétérinaire Européenne (FVE) et l’association étudiante vétérinaire internationale (IVSA) ont mené une étude afin de déterminer les perspectives du marché du travail. 3111 étudiants de 89 pays ont participé à cette enquête en ligne et anonyme (octobre 2014 à janvier 2015). Ils appartenaient à 155 universités différentes. 517 étudiants français y ont notamment répondu. Toutes les années d’étude sont représentées. Une question est posée sur les acquis des parents : si près de la moitié ont répondu « autre », la seconde option la plus citée (990 réponses) concerne le niveau « université et études supérieures », suivi par l’industrie (458) et la finance et commerce (415). La question est aussi posée du milieu dont sont issus les étudiants : près de 60% proviennent d’un milieu urbain, le tiers d’un milieu semi rural. Enfin, 90% des étudiants ont eu des contacts réguliers avec des animaux quand ils étaient plus jeunes. 

La pratique est l’orientation la plus plébiscitée
La pratique en canine est l’option citée en large majorité comme perspective de carrière des étudiants. La faune sauvage arrive en seconde position. 70% des étudiants souhaitent être praticiens, la recherche et l’enseignement recueillent aussi les suffrages. En revanche, le secteur de l’hygiène est le moins cité. Néanmoins, les choix évoluent au fur et à mesure des années d’études. L’option hygiène est ainsi mieux plébiscitée en dernières années d’étudse que durant les deux premières. 
51% des étudiants estiment ne pas recevoir suffisamment d’information sur les différentes carrières qui s’ouvrent à eux durant leur scolarité. Les étudiants français montrent une meilleure satisfaction par rapport à cette information que la moyenne générale. 
Les études sont en majorité financées par les parents (68,5%). 15% financent leurs études par un prêt étudiant et 8,1% par un prêt du gouvernement. 
55% des étudiants seraient partant pour poursuivre des études à l’étranger, 15% le font déjà. 

Les perspectives du marché du travail
Le Royaume-Uni, la Finlande, et la France constituent le tiercé de tête des étudiants qui jugent le mieux les compétences qu’ils peuvent acquérir au cours de leur cursus. Et ce sont les Français qui sont le plus confiants quant à la facilité à trouver un emploi à la sortie de l’école. A l’opposé, la Slovénie, la Belgique et l’Italie recueillent la note la plus basse. 

Enfin, l’amour des animaux reste la première motivation qui a orienté le choix de ce métier, suivi par l’intérêt pour les aspects médicaux. 

Marine Neveux

A lire aussi : 
L’emploi vétérinaire en pleine mutation. La Semaine Vétérinaire n°1529 du 1er mars 2013
La formation vétérinaire vue par les enseignants. La Semaine Vétérinaire n°1621 du 13 mars 2015
Une enquête confirme la féminisation croissante de la profession en Europe. La Semaine Vétérinaire n°1405 du 14 mai 2010
 

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...