Le risque d’introduction du virus Zika est redouté

11.08.2015 à 09:11:34 |
moustique Aedes
© Noppharat05081977-istock

Le Haut Conseil de la Santé Publique tire la sonnette d’alarme sur le risque d’une potentielle introduction du virus Zika en France métropolitaine.

Ce virus est presque exclusivement transmis par les moustiques du genre Aedes (moustique tigre), comme les vecteurs de la dengue et du chikungunya. Or près de 20 départements en France sont concernés par le moustique tigre. En outre, en cette période des vacances qui favorisent les échanges, et notamment des voyageurs provenant de pays où le virus sévit déjà, la vigilance est de mise.

En 2013-2014, la Polynésie française a été touchée de plein fouet. « Depuis 2007, des épidémies d’infections à virus Zika sont survenues en Micronésie, en Polynésie française, en Nouvelle-Calédonie et une épidémie, identifiée en mai 2015, sévit actuellement au Brésil » explique l’HCSP.

Fièvre, douleur, troubles cutanés, neurologiques peuvent être des symptômes de cette maladie virale qui comporte encore de nombreuses inconnues.

Lire aussi : Dengue et chikungunya sous surveillance en métropole.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK