Crise agricole : le gouvernement dévoile son plan d’urgence

Michaella IGOHO | 22.07.2015 à 17:52:48 |
Crise agricole, élevage bovin
© Istock - IVONNEW

Ce mercredi 22 juillet, le gouvernement a présenté son plan de soutien à l’élevage français. 24 mesures très attendues par les éleveurs dont le mouvement de colère s’amplifie.

Ce mercredi 22 juillet 2015, avant le Conseil des ministres, Stéphane Le Foll a présenté un paquet de 24 mesures issu du plan d’urgence de soutien aux éleveurs. Les mesures réparties en 6 axes prioritaires visent principalement à soutenir les éleveurs français en difficulté. 

Les mesures d’urgence prévoient en autres l’engagement de l’Etat, en lien les banques, une restructuration de l’ensemble des dettes à moyen et long terme des éleveurs en difficulté, en particulier les jeunes et récents investisseurs, avec le soutien de la médiation du crédit. La Banque Publique d’Investissement (BPI) pourra garantir jusqu’à 500M€ de crédits bancaires de trésorerie aux entreprises du secteur de l’élevage pour faire face à l’ensemble de leurs besoins de trésorerie, notamment les créances vis-à-vis des fournisseurs. 

14 mesures structurelles prévoient également un soutien de l’Etat afin de relancer le marché national et promouvoir la viande française. Elles comprennent notamment un soutien à hauteur de 10 M€ aux actions de promotion des filières viandes bovine, porcine, et produits laitiers sur le marché national comme sur ceux des pays tiers. La mise en place opérationnelle de la plateforme « Viande France Export » regroupant les opérateurs français pour répondre aux demandes des pays tiers importateurs. Afin de restaurer la compétitivité des filières d’élevage, l’Etat prévoit notamment la mobilisation du Programme des Investissements d’Avenir (PIA) et de BPI France pour améliorer la compétitivité de ces filières afin d’assurer leur développement et leur pérennité. Est également proposée, la simplification des procédures pour les éleveurs et l'amélioration des procédures de contrôles des exploitations agricoles pour donner suite aux préconisations du rapport de la députée Frédérique Massat. 

Une réunion de l’ensemble des parties prenantes devrait se dérouler après la présentation du plan d’urgence. 

Michaella IGOHO
1 commentaire
avatar
om le 30-07-2015 à 09:59:44
Et la baisse des charges ?
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK