Rencontre SIMV : le projet de règlement européen sur les médicaments au cœur des débats

Michaella IGOHO | 16.07.2015 à 12:28:59 |
Conférence annuelle SIMV 2015
© Marine Neveux

Le 9 juillet, s’est tenu à Strasbourg la conférence annuelle du SIMV autour du projet de règlement sur le médicament vétérinaire en cours de discussions.

Les participations de plusieurs députés tels que Françoise Grossetête, rapporteur du texte, Stefano Soro, représentant la Commission européenne, Catherine Choma, de la direction générale de la santé ou encore Loic Evain, de la direction générale de l’alimentation, ont particulièrement été remarquées et appréciées.


Les échanges constructifs ont permis de présenter clairement les attentes des acteurs du monde vétérinaire. Plusieurs problématiques ont été abordées dans le cadre de deux tables rondes composées d’intervenants issus de l’industrie, de la profession vétérinaire et de l’administration, notamment :


- l’innovation de la disponibilité. Sur ce point, l’industrie souhaite que l’innovation soit soutenue et que la disponibilité des médicaments vétérinaires soit maintenue et améliorée, objectifs également liés à la délivrance et au renouvellement d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) et l’harmonisation des RCP.


- la compétitivité et le marché intérieur. Le texte devra procurer un environnement favorable à la compétitivité des entreprises en réduisant les contraintes administratives, la question de la délivrance d’une AMM en circonstances exceptionnelles, la disponibilité des données environnementales y ont également été abordées.


Si ce projet semble accueilli favorablement par l’ensemble des parties en présence, ses lacunes ont toutefois été soulignées telles que l’absence de dispositions relatives au fractionnement des médicaments vétérinaires lors de la délivrance, ou encore la problématique de la recherche qui n’y est pas traitée. Avec plus de 1000 amendements déposés, le texte fait l'objet de longues discussions, mais les intervenants s'accordent sur la nécessité de l'ajuster pour obtenir un consensus. Françoise Grossetete a notamment reconnu que le soutien et l’implication de toutes les parties prenantes restent indispensables pour atteindre cet objectif.


Les échanges feront l’objet d’une publication dans le prochain numéro de La Semaine vétérinaire.

Michaella IGOHO
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK