Aliments "alternatifs" pour chiens et chats : comment s’y retrouver ?

03/07/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Différents types d'aliments pour chien
© © WilleeCole
Géraldine Blanchard, présidente du Groupe d’étude en nutrition animale et diététique (Genad) de l’Afvac a répondu à nos questions sur la place de la nutrition dans les cliniques et le rôle à jouer par les praticiens.

La Semaine Vétérinaire : Il existe actuellement un large choix d’aliments à la disposition des propriétaires de chiens et chats, notamment « alternatifs » (bio, sans céréales, à base de viande crue, etc). Comment s’y retrouver ?

Géraldine Blanchard : En se formant, par exemple en comprenant la législation. Actuellement, il me semble que, plus qu’un type de régime particulier, les propriétaires recherchent une alimentation jugée plus naturelle, et s’orientent soit vers l’alimentation ménagère -au vétérinaire de dire comment faire-, soit vers des aliments qui la suggèrent . Comme cette tendance est croissante, des sociétés se lancent dans le marketing des aliments « naturels », « sans gluten », « à base de viande crue », etc…en argumentant sur des arguments anthropomorphistes, pas toujours bien justifiés !  Il y a également souvent une confusion  entre "sans céréales" et "sans amidon"... Les adeptes du régime BARF*, quant à eux, sont souvent des propriétaires qui, constatant que leur animal tolère mal les aliments industriels, se documentent sur Internet.  Il s’agit d’une ration riche en protéines et graisses, d’emblée bien acceptée. Un quart seulement de ces rations est considéré bien équilibré. Pour les autres, hormis les risques de perforation ou d'obstruction digestive par excès d'os, d'apparition aiguë, et le parasitisme dont le risque existe toujours avec la viande crue, les troubles par erreurs alimentaires apparaissant plutôt à long terme...Là encore, les vétérinaires peuvent expliquer. En ce qui concerne les aliments bio, cela répond à des aspects sanitaires, mais nullement nutritionnels ! Bio ou non, en revanche, les aliments industriels ont des contraintes sanitaires lourdes.

Retrouvez l’entretien complet avec Géraldine Blanchard dans La Semaine Vétérinaire du 3/07/15 en pages 18 et 19.

*Biologically Appropriate Raw Food, à base de viande crue

Valentine Chamard

Les dernières réactions

  • 06/07/2015 à 10:19
    Loic
    alerter
    Les vétérianires n'ont aucune connaissance en diététique! Un seul cours de 30 heures sur un cursus de 5 ans et ce cours est soutenu et sponsorisé par de grandes marques. (En Belgique c'est Royal Canin).
    Seul les vétérinaires intéressé par la diététique vont pouvoir et ceux là, s'ils sortent du contexte "je gagne de l'argent grâce aux croquettes", ils auront peut-être de bons conseils.
    Le lobbying des croquettes et les revenus que celles-ci apportent aux vétérinaires sont trop importants pour qu'ils aient envie de réellement s'investir dans une alimentation saine pour nos chiens et aussi nos chats.
    Les perforations par les os ne sont pas réelles et vous le savez, les os cuits sont un danger, mais un barfeur ne cuit jamais les os. Le chien mange sa viande crue et les os cru ne cassent pas en pointe.
    Les parasites? Les chiens sont traité de toute manière et les viande utilisée ne sont pas pire que les nôtres que du contraire.
    Les chiens et chats qui varfent ont moins de maladie, moins de problème de peau, de poils et cela aussi pose problème aux vétérinaires? La santé de nos chiens trop bonnes poserait elle problème à leurs finances? C'est là qu'est le réel problème!
    Bref cessez d'essayer de faire peur aux gens et ouvrez les yeux, vous êtes des profesionnels de la santé de nos chiens et chats. Vous avez envie qu'ils soient en forme? Ou préférez vous garder votre gagne pain tel qu'il existe même si c'est au détriment de nos animaux?
    J'espère qu'un jour un groupe de professionnels aura le courage d'ébranler les grandes marques de croquettes qui empoisonnent nos animaux.

    Bien à vous,
  • 11/07/2015 à 14:37
    Simon
    alerter
    Cher Loïc,

    si votre démarche est saine, à savoir vouloir nourrir votre animal avec une alimentation qui vous/lui convienne dans le but de lui procurer le meilleur état de santé possible, je crains fort que vous ne confondiez certaines choses.

    En tout premier lieu, dire que les "perforations par les os ne sont pas réelles" est parfaitement inexact ; il est même dangereux de raconter ce genre de choses, car cela pousse les propriétaires à faire n'importe quoi et n'importe comment. Bien sûr que les perforations existent, tout vétérinaire en a déjà vu, notamment avec des os de petits gabarit et aux esquilles saillantes. La dernière que j'ai vu pour ma part s'est soldée en euthanasie ; est-ce cela que vous souhaitez aux propriétaires de chiens ? Les perforations ne sont pas le seul risque lié aux os ; les occlusions sont tout aussi graves. Le dernier cas que j'ai vu consistait en une vertèbre coincée en amont du coeur, dans le thorax ; le chien est décédé malgré la prise en charge chirurgicale. Le risque de fécalome est aussi non négligeable, surtout avec les gros os réduits en miettes.Le dernier que j'ai vu, sur un caniche très âgé, a nécessité la réalisation d'une vidange sous anesthésie, ce qui a mis la vie du chien en jeu (en raison des risques potentiels liés à l'anesthésie d'un animal aussi âgé). Je pourrais continuer pendant des heures. Dire que les os crus ne cassent pas en pointe est tout aussi inexact ; si vous aviez déjà vu ne serait-ce qu'une seule radio de fracture multi-esquilleuse, vous changeriez d'avis.

    Concernant le risque parasitaire, il est avéré, bien que modéré ; pourquoi croyez-vous qu'on recommande de bien faire cuire le porc, par exemple ? Tout simplement parce que cette viande est susceptible de contenir (entre autres) des embryons de ténia armé, un ver digestif particulièrement nocif. Donner de la viande crue à son chien, même de qualité (prévue pour la consommation humaine, s'entend) l'expose donc à un risque parasitaire majoré.

    Le risque bactérien n'est pas non plus négligeable (salmonellose, entéropathie à E.coli) avec la viande crue, ceci a été prouvé par de nombreuses études ; rappelons que la salmonellose est une zoonose, potentiellement gravissime chez les nourrissons et les personnes fragiles comme les personnes âgées.

    Dire que les chiens mangeant du BARF sont en meilleure santé que ceux qui mangent des croquettes est faux. Vous commettez l'erreur classique de généralisation.En revanche, dire que la nutrition est importante pour la santé est parfaitement exact ; rien n'empêche de réaliser cette nutrition , à sa convenance, avec une ration ménagère ou avec une ration industrielle sèche.

    Enfin, brandir comme argument ultime l'argument du conflit d'intérêt est mesquin, et ridicule face à la déontologie vétérinaire. Cette théorie complotiste, qui voudrait que les vétérinaire rendent malades les animaux, est même presque insultante pour la raison... soyez un brin sérieux, si vous voulez qu'on respecte vos opinions. Essayez plutôt de travailler avec votre vétérinaire, pour le bien de la nutrition de votre animal, plutôt que contre lui...

    Bien cordialement cependant,
    Simon

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...