Quota bientôt réduit de 10 % pour les non résidents

Nathalie Devos | 02.07.2015 à 17:17:15 |
Deux étudiants observent un vétérinaire soignant un mouton
© Bartco - Istock

Le quota d'étudiants non-résidents devrait passer de 30 à 20 % des effectifs. Un amendement en ce sens a été adopté le 23 juin dernier au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Voici déjà plusieurs semaines que les facultés vétérinaires belges tirent la sonnette d’alarme face à la surpopulation estudiantine, en partie due aux étudiants non résidents, notamment francophones et essentiellement français.
Face à ces constats et aux revendications des intéressés, (principalement les étudiants et enseignants de la faculté vétérinaire de Liège, seule université à organiser le master en sciences vétérinaires en Fédération Wallonie), un quota maximal d’étudiants non-résidents admis en filière vétérinaire devrait passer de 30 % aujourd’hui à 20% à l’avenir.
Le ministre belge de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt n’exclut pas que « d’autres mesures limitatives pourraient suivre dans les mois prochains, qui n’entreraient toutefois en vigueur que pour l’année académique 2016-2017 ».

Retrouvez l’intégralité de cette actualité en page 15 de La Semaine Vétérinaire n° 1637.

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK