RSI : le gouvernement s’y met aussi

CRB | 29.06.2015 à 17:52:06 |
Les TPE vétérinaires face au RSI
© © leaf - istock

Le gouvernement annonce son plan de 20 mesures portant sur l’amélioration des services du régime social des indépendants.

Les très petites entreprises ont-elles de quoi se rassurer face au régime social des indépendants (RSI) ? Après la remise du rapport d’étape réalisé par deux parlementaires, à Matignon, début juin, portant sur son fonctionnement, le gouvernement a présenté son plan de 20 mesures censées répondre aux besoins des quelque 6,3 millions d’affiliés au RSI, « pour enfin (leur) simplifier la vie ».

Le gouvernement affiche ainsi trois priorités : le recouvrement de l’ensemble des cotisations, la qualité des relations avec les assurés et la simplification des démarches administratives. Il s’agira notamment de donner une meilleure visibilité sur ce que doivent les cotisants et de faciliter leur paiement : avec des échéances étalées sur toute l’année, des cotisations ajustées en fonction des revenus définitifs dès juillet 2015.

Aussi, la mise en place de médiateurs et un accueil personnalisé pour remédier aux dysfonctionnements des services du RSI sont prévus. S’y ajoute dès le 1er juillet, un système  d’évaluation des revenus et  un accueil téléphonique ré-internalisé.

Début 2016, la prise de rendez-vous directe et le télé-règlement devraient être utilisables par les affiliés.

CRB
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK