L’avance sur salaire, l’acompte ou le prêt : que privilégier ?

25/06/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
Dessin d'un vétérinaire chez le psychologue
© Emmanuel Thébaud

Certains collaborateurs sollicitent le versement anticipé de leur salaire ou une aide. Si plusieurs solutions sont possibles pour l’employeur vétérinaire, les conditions et les conséquences diffèrent.

Rares sont les employeurs qui ne seront pas confrontés un jour à une demande de leur collaborateur visant à percevoir son salaire en avance. Pour ceux qui ne s’y opposeront pas, à l’heure d’effectuer le virement anticipé, une grande majorité aura bien du mal à définir si ce geste est un acompte, une avance ou un prêt. Pourtant, les conséquences ne sont pas les mêmes selon que l’on opte pour l’une ou l’autre de ces formules. De plus, elles s’accordent sous certaines conditions.

Retrouver l'intégralité de cet article en page 40 et 41 de La Semaine Vétérinaire n° 1636.

Françoise Sigot

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...