Les TPE libérales vraiment soutenues ?

CRB | 15.06.2015 à 17:49:28 |
TPE libérale malmenée
© Fotolia

L’Unapl pousse le gouvernement à revoir son plan d’aide à l’investissement afin que toutes les TPE libérales puissent en bénéficier.

Les très petites entreprises (TPE) font actuellement l’objet de toutes les attentions. Le gouvernement vient d’annoncer des mesures destinées à y favoriser l’emploi, telles qu’une prime de 4000 euros pour les structures qui recruteraient leur premier salarié (en CDI ou en CDD d'un an). En témoigne la récente enquête réalisée Harris Interactive, qui pointe une forte majorité (78%) de professionnels libéraux qui auraient besoin d’embaucher au moins un collaborateur supplémentaire, pour assurer leur croissance.

Toutefois, l’Unapl (Union nationale des professions libérales) ne voit pas d’un bon œil les mesures fiscales spécifiques lancées par le gouvernement pour accélérer l’investissement, qui selon elle « consiste à aider chichement les TPE ». Selon l’organisation patronale, il ne s’agit que de « très petits encouragements ». De plus, « ne pas soutenir l’investissement dans les différents outils de production des TPE libérales est non seulement discriminant et vexatoire mais surtout contre-productif sur le plan économique et social ».

Le gouvernement a en effet annoncé en avril, la mise en œuvre d’un avantage fiscal destiné aux investissements industriels qui seront réalisés entre le 15 avril 2015 et le 15 avril 2016, (soit un amortissement supplémentaire et exceptionnelle de 40% du prix de revient de l’investissement). Ainsi une entreprise soumise à l’impôt sur les sociétés (33,3%) pourrait bénéficier d’une réduction fiscale de plus de 13% de la valeur de l’investissement réalisé immédiatement.

Or cette mesure fiscale ne concerne que les investissements industriels, tous secteurs d’activité. Aussi, l’Unapl dénonce « les incohérences » de cette politique et voudrait que le gouvernement reconsidère cette aide à l’investissement pour que ses TPE libérales en profitent : « les entreprises relevant du régime des BNC (bénéfices non commerciaux) sont exclues de la mesure fiscale exceptionnelle contenue dans le plan d’investissement du gouvernement, et …les matériels utilisés par les professionnels libéraux sont écartés du champ de ce plan ».

Lire aussi :

TPE : une aide de l'Etat de 4000€ pour une première embauche

 

CRB
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...