Les Crov répondent aux questions sur le Code de déontologie

10/06/2015 | Le Point Vétérinaire.fr
salle de chirurgie d'un établissement de soins vétérinaires
© © Les éditions du Point Vétérinaire
Le conseil régional de l’Ordre des vétérinaires (Crov) d’Ile-de-France a organisé, à l’école vétérinaire d’Alfort, une soirée afin de renseigner les confrères sur les éléments clés du Code de déontologie.

Cette initiative s’étend aux différents conseils régionaux. Extrait de ce rendez-vous du 9 juin.

Trois grands axes de présentation ont été suivis : lieux d’exercice, conventions et contrats, et communication et information des clients. Plusieurs nouveautés pratiques ont également été présentées aux confrères : comme le cadrage plus précis de l’obligation de participer au service de garde et la continuité de soins. La possibilité de refus de soins lors de motif légitime est aussi une mesure accueillie positivement par les confrères sur qui pesaient bien plus d’obligations jusqu’à présent que les médecins par exemple. La clause de non concurrence disparaît aussi des clauses déontologiques. « Pour ceux qui n’ont rien inscrit au motif que la clause de non concurrence était réglementaire, la prudence est d’amener les confrères à faire un avenant » conseille Michel Baussier, président du CSO.

« L’arrêté sur les catégories d’établissements de soins vétérinaires représente un socle minimal d’exigence, il est complété par un cahier des charges spécifiques aux espèces » détaille Denis Avignon (CSO). Il existe aussi 7 modules d’activité qui sont définis en annexe. Les établissements de soins ont un an pour se mettre en conformité. « A l’automne, nous demanderons aux confrères d’Ile-de-France de se positionner » ajoute Bruno Tessier, secrétaire général du Crov. 

Les heures d’ouverture dans les cliniques, le niveau de qualification des auxiliaires, le centre de spécialistes, la disparition du terme d’itinérant, la notion de profession qui ne s’exerce pas comme un commerce ont été autant de sujets soulevés, avec un débat riche entre la salle et les intervenants, allant même jusqu’à lancer le débat sur les nécessaires évolutions de la profession (ou pas), au regard de l’augmentation du statut de salariat, de l’installation de chaines de cliniques, etc. 

Marine Neveux

Lire le compte - rendu détaillé dans La Semaine Vétérinaire n° 1634 du 12 juin prochain. 

A lire sur le même sujet : 
Communication et nouveau Code de déontologie en 10 questions – réponses. La Semaine Vétérinaire n°1626 du 17/04/2015

Les cahiers des charges des établissements de soins vétérinaires. La Semaine Vétérinaire n°1625 du 10/04/2015

Quatre catégories d’établissements. La Semaine Vétérinaire n°1623 du 27/03/2015

Décryptage du nouveau Code de déontologie. La Semaine Vétérinaire n°1622 du 20/03/2015

« Un code de devoirs, mais surtout un label de qualité à brandir ». La Semaine Vétérinaire n°1622 du 20/03/2015

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité