Françoise Grossetête dévoile son projet de rapport

Propos recueillis par Marine Neveux | 07.05.2015 à 19:36:09 |
françoise Grossetête
© © EPP Group - Martin Lahousse

Françoise Grossetête, eurodéputée, est rapporteure du dossier sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif aux médicaments vétérinaires. Ce règlement européen fera date pour le médicament vétérinaire. Le rapport a été remis à la commission de l’environnement (Envi) le 13 avril dernier. Interview avec son auteur.

Quels sont les trois axes majeurs d’évolution et les principaux défis que vous retenez de votre rapport ?
Premièrement, les dispositions visant à renforcer la lutte contre l’antibiorésistance, qui me paraissent absolument cruciales. La Commission européenne a fait un certain nombre de propositions en la matière mais il est nécessaire d’aller beaucoup plus loin. Je propose notamment d’interdire l’usage prophylactique des antibiotiques, de préciser l’article 107 sur la prescription et la vente, d’encourager la recherche dans le domaine de l’antibiothérapie, ou encore d’introduire une notion de réciprocité afin que les normes qui s’appliquent aux antimicrobiens en Europe s’appliquent aussi à la viande importée pour la consommation. Deuxièmement, les mesures visant à encourager la recherche et l’innovation (l’extension de la période de protection des données, par exemple), sans lesquelles nous ne parviendrons pas à améliorer la disponibilité des médicaments vétérinaires. Enfin, en ce qui concerne la pharmacovigilance, il nous faut en partie revenir sur la nouvelle approche de la Commission, basée uniquement sur la détection des risques. Un système hybride s’appuyant à la fois sur la soumission régulière de rapports périodiques de pharmacovigilance dans les toutes premières années de vie du produit, et seulement ensuite sur l’analyse de risques et la détection de signaux, me paraît plus adapté pour protéger la santé publique.

Retrouvez l'intégralité de cet interview en pages 10 et 11 de La Semaine Vétérinaire n° 1629.

Propos recueillis par Marine Neveux
1 commentaire
avatar
zecat33 le 07-05-2015 à 20:54:25
et rien sur la vente de médicaments sur ordonnance via internet avec l'anglettere, les pays-bas ou encore l'Espagne qui ont légalisé ?
tout ça pour ça ...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...