L’organisation du dépistage des maladies héréditaires oculaires canines

Valentine Chamard, avec Philippe Pilorge (secrétaire de l’Afep-Mhoc) | 23.04.2015 à 19:15:01 |
dépistage des maladies héréditaires oculaires canines
©

Les tares oculaires font l’objet d’un dépistage structuré, qui repose sur trois acteurs : la société centrale canine, les clubs de races et la soixantaine de vétérinaires adhérents à l’association French Eye Panelists.

Parmi toutes les disciplines vétérinaires, l’ophtalmologie est la seule à proposer une organisation de dépistage structurée sur la base d’une association professionnelle, l’association French Eye Panelists (Afep), agréée par la Société Centrale Canine. Sur les recommandations de cette dernière, chaque club doit définir dans chaque race ses objectifs de sélection et peut conseiller, voire imposer, aux propriétaires de reproducteurs de faire examiner leurs chiens.

L’examen dure environ une heure et une centaine de points sont vérifiés, des paupières jusqu’au fond d’oeil. Parfois, un examen complémentaire (test génétique, gonioscopie, etc.) est requis (en fonction de la race ou du résultat de l’examen clinique) et peut nécessiter une sédation (électrorétinogramme pour certaines affections de la rétine, échographie pour les risques de glaucome, etc.). L’accent est mis sur la recherche des tares les plus invalidantes (atrophie progressive de la rétine, cataracte, luxation du cristallin, glaucome, sécheresse oculaire, etc...). L’examen aboutit à la délivrance d’un certificat officiel à remettre au propriétaire et au club de race.

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 19 de La Semaine Vétérinaire n° 1627 et 1628.

Valentine Chamard, avec Philippe Pilorge (secrétaire de l’Afep-Mhoc)
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK