La maltraitance animale, marqueur de violences domestiques

Le nom de l'auteur ici | 16.04.2015 à 17:17:37 |
©

La relation entre les violences familiales et la maltraitance animale sera cette année incluse dans la campagne de prévention des violences domestiques aux Pays-Bas. C’est ce qu’a annoncé récemment le secrétaire d’État à la Santé, Martin van Rijn, dans une lettre adressée au président de la chambre des députés.

Selon des travaux menés en Australie, au Canada, en Irlande et aux États-Unis, la violence au sein d’un foyer va souvent de pair avec la maltraitance des animaux de compagnie. La présence d’animaux maltraités est souvent un signal de violence entre les membres de la famille et, réciproquement, la violence familiale peut aussi signifier que l’animal subit de mauvais traitements. C’est ce qu’a confirmé une étude réalisée en 2012 par l’université d’Utrecht, en collaboration avec Kadera – organisation qui propose hébergement et soutien aux victimes de violences domestiques – et l’association de protection animale Hondenbescherming.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 12 et 13 de La Semaine Vétérinaire n° 1626.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK