Quelle formation en comportement choisir ?

Agnès Faessel | 02.04.2015 à 14:41:51 |
©

Le catalogue des formations en médecine du comportement et zoopsychiatrie s’est résolument étoffé.

Le comportement est une spécialité vétérinaire reconnue en France depuis août dernier. Pour autant, aucun spécialiste n’est encore recensé par l’Ordre des Vétérinaires à ce jour. Car le cursus de spécialisation français s’est arrêté à la première marche, en ouvrant fin 2013 le nouveau CEAV (certificat d’études approfondies vétérinaires) de médecine du comportement. Auparavant, un titre de vétérinaire comportementaliste était accordé aux titulaires du Diplôme inter-écoles du même nom, formation qui n’est plus dispensée. Mais seuls pourront porter le titre de spécialiste les titulaires d’un DESV (diplôme d’études spécialisées vétérinaires), à ce jour en projet.
De même, la démarche de reconnaissance en France du diplôme du Collège européen de médecine du comportement est encore en cours.

La formation continue en comportement est un besoin
Mais sans souhaiter se spécialiser, les praticiens français disposent aujourd’hui d’un choix très étendu de formations dans la discipline. Et qui continue de s’étoffer. Il persiste plusieurs approches (se rapportant plutôt de la médecine du comportement ou de la psychiatrie vétérinaire). Mais le contexte de leur évolution semble partager plusieurs points. D’abord que le vétérinaire est un interlocuteur incontournable dans le domaine. Ensuite que les propriétaires manifestent une forte attente. Enfin que les notions de bien-être et de comportement animal sont liées.
Autre constat : la formation initiale des vétérinaires reste pauvre. D’où une offre qui débute avec des formations sur les bases pour s’étendre, donc, sur les plus pointues. Comment choisir ?

Retrouvez dans La Semaine Vétérinaire du 3 avril, en pages 29 à 35, le récapitulatif de ces différents enseignements adressés aux vétérinaires, avec leur objectif, leur format, leur organisation pratique.

Agnès Faessel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK