19 % des praticiennes américaines ont envisagé de se suicider

Virginie Malvaso, auteur de la thèse : « Le suicide dans la profession vétérinaire, étude, gestion et prévention», Lyon 2013. | 26.03.2015 à 10:46:50 |
©

Une étude portant sur la santé mentale et le suicide des vétérinaires praticiens a fait l’objet d’une publication récente.

Le centre américain de prévention et de gestion des maladies vient de publier les résultats d’une étude qui a intéressé plus de 10 000 vétérinaires (dont 65% de praticiens canins) issus de 49 états du pays. Elle révèle notamment qu’un quart des vétérinaires de sexe masculin et plus d’un tiers des vétérinaires de sexe féminin américains auraient été victimes d’épisodes dépressifs depuis leur diplôme. Cela représente plus de 1,5 fois la prévalence mesurée dans la population générale du même pays. Pire, 15 % des vétérinaires hommes et 19 % des vétérinaires femmes ont envisagé le suicide depuis qu’ils ont quitté l’école, ce qui représente 3 fois la moyenne aux Etats-Unis.

Retrouvez les résultats de cette enquête et leur analyse en page 19 de La Semaine Vétérinaire n° 1623 du 27/03/2015.

Virginie Malvaso, auteur de la thèse : « Le suicide dans la profession vétérinaire, étude, gestion et prévention», Lyon 2013.
1 commentaire
avatar
ANNE DECUYPER, Vétérinaire le 29-03-2015 à 13:56:35
ça ne m'étonne pas ... et je ne crois pas que la France soit différente ... moi-même j'ai fait une TS , miraculeusement j'en suis sortie indemne ... et je connais pas mal de confrères/consœurs qui "pètent les plombs" ou jettent l'éponge ....
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK