Des confrères candidats aux conseils départementaux

12/03/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Les élections départementales remplacent désormais les élections cantonales. Fini donc le conseil général au profit de la désignation des membres du conseil départemental pour le canton. Les conseillers généraux qui ont été élus en 2008 et en 2011 seront ainsi tous remplacés en ce mois de mars 2015 par des conseillers départementaux.

Plusieurs confrères avaient déjà brigué un mandat de conseiller général en 2011. Aujourd’hui, nombre d’entre eux ont donné rendez-vous aux électeurs les 22 et 29 mars1.
Des confrères mais aussi des consœurs, telle Catherine Delalande (A 01), qui travaille dans un laboratoire privé dans l’Eure et est candidate aux côtés du maire UMP de Vernon. Son arrivée en politique est récente. Comme c’est le cas pour de nombreux candidats issus de la profession vétérinaire, son implication dans le tissu local et associatif l’a menée à cette voie politique. Ainsi, Catherine Delalande est membre d’une association de quartier et déléguée de l’union départementale des associations familiales.
Nathalie My (T 90) se présentera aussi aux élections. Elle a déjà démontré son engagement collectif en tant que commandante des sapeurs-pompiers et présidente de l’union régionale des groupements techniques vétérinaires des Pays de la Loire et conseillère municipale à Landivy (Mayenne). Par ailleurs, elle participe au conseil régional d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (Cropsav) sur la nouvelle gouvernance sanitaire.

Le mois de mars marquera un retour aux urnes pour certains confrères. Benoît Quéro (Liège 2008), maire centriste de Pluméliau, dans le Morbihan, vétérinaire (comme son épouse) et vice-président de Baud Communauté, est candidat aux élections départementales, de même qu’Arnaud Lelièvre du Brœuille (A 01), maire d’Ambleteuse (Pas-de-Calais) et vétérinaire.
Le vice-président du conseil général Marc Lefèvre (A 73) et ancien maire de Sainte-Mère-Église (Manche) se présente de nouveau.
En Loire-Atlantique, l’Orvaltais Jean-Sébastien Guitton (N 01) suit la voix de l’écologie à Saint-Herblain malgré des tensions chez ses défenseurs. Notre confrère travaille à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.
Pour Christian Allain (T 74), praticien à Agneaux (Manche), il est urgent que les écologistes soient représentés au conseil départemental. Candidat aux législatives de 2011 dans le canton de Saint-Jean-de-Daye, il repart en campagne sous l’étiquette Europe Écologie-Les Verts, dans le nouveau canton de Pont-Hébert.

La défense du territoire motive un certain nombre de candidatures. Gérard Leymonie (T 77), conseiller général sortant de l’ancien canton de Mauriac (Cantal), se présente comme suppléant.
Louis Pinton (T 72) souhaite tenir le cap, même s’il conteste les nouveaux découpages. « Notre ambition première est de poursuivre notre action publique à long terme, explique-t-il dans Lanouvellerepublique.fr. Nous n’avons pas augmenté les impôts depuis 12 ans, dans le but de rendre service aux familles. Il est hors de question que nous fassions payer à nos enfants demain les dépenses d’aujourd’hui. »
Francis Bordes (T 78) répond aussi présent sur les terres du Lot-et-Garonne. À Bonnat (Creuse), le conseiller général (UMP) sortant du canton de Châtelus-Malvaleix est Gérard Gaudin (A 73).
En Mayenne, Joël Balandraud, maire d’Évron et président de la Communauté de communes des Coëvrons, sera candidat avec pour credo la défense du territoire.

En revanche, Joël Sarlot (A 71), vice-président du conseil général de la Vendée, ne brigue pas un septième mandat aux élections départementales. « Il faut savoir s’arrêter », reconnaît-il, avant d’ajouter dans les colonnes de Ouest France : « La suppression de la clause de compétence générale des départements signe leur mise à mort. Ils ne pourront survivre que par la bonne volonté des conseils régionaux. »

1 Voir en pages 14 et 15 de La Semaine Vétérinaire n° 1621.

Marine Neveux

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...