« Les chiens de travail ont besoin de vétérinaires »

26/02/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

©

En dehors des centres dédiés, comme l’UMES, les professionnels du secteur des chiens d’utilité sont confrontés à un manque de vétérinaires spécifiquement formés à la médecine du sport. Notre confrère Dominique Grandjean, l’un des fondateurs de la discipline à l’international, lance un appel aux confrères à s’investir dans ce domaine.

Que recouvre la notion de médecine des chiens d’utilité ?
Au-delà de la prise en charge médicale, la mission du vétérinaire dans ce domaine implique de la prévention : sélection génétique, harmonie de la relation homme-chien, avec assimilation du travail de l’animal dans ce lien, préparation physique spécifique. La nutrition par exemple est un facteur de performance. De même, l’entrainement cardio-respiratoire notamment joue un rôle dans le fait qu’un chien ne sera pas haletant…et pourra utiliser son flair pour la recherche d’explosifs, de drogues ou de personnes. Il y a donc tout un pan de cette discipline basée sur le conseil, l’optimisation et la prévention. Bien sûr, ces chiens présentent aussi des affections spécifiques, en lien avec le stress (diarrhée, lésions musculaires) et l’effort (affections ostéo-articulaires en particulier).

Les vétérinaires sont-ils assez nombreux à proposer ce service ?
Malheureusement non ! Pourtant, la demande est là : depuis qu’une consultation de médecine sportive, puis une de médecine préventive ont été ouvertes, il y a respectivement 15 ans et 2 ans à l’ENVA, le nombre de consultations annuelles dans le service est passé de 2 000 à 8 000 ! L’avenir de la profession passe par l’ouverture de nouveaux créneaux, dont celui-ci.

Retrouvez l’interview complète de Dominique Grandjean en page 19 de La Semaine Vétérinaire n° 1619.

Propos recueillis par Valentine Chamard

Les dernières réactions

  • 26/02/2017 à 22:51
    Hivere
    alerter
    Nous n'avons pas assez de vétérinaires pour prendre en charge nos chiens TRES SORTIF. Nous passons souvent a côté de petit blessures que nos vétérinaires ne voient pas car ce ne sont pas des spécialistes de chien de SPORT.
    Merci au travail fait par les équipes de Dominique.
    Le bétteravier.

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...