Oser la réorientation

Gil Wittke et Valentine Chamard | 19.02.2015 à 14:04:29 |
©

Journées à rallonge, manque de reconnaissance, clients insatisfaits, échecs thérapeutiques : les motifs pour tout quitter ne manquent pas pour les vétérinaires. Si rares sont ceux qui sautent le pas d’une reconversion totale, une amélioration de la situation professionnelle peut aussi passer par des aménagements dans sa pratique. Pour aider à prendre du recul, des solutions avec l’aide d’un tiers existent.

Selon une enquête sur le stress au travail dans les structures vétérinaires menée auprès de 500 praticiens, 46 % des personnes interrogées n’envisagent pas d’exercer ce métier jusqu’à 60 ans. Après avoir été l’une des rares vocations passions qu’il était impossible de ne pas faire toute sa vie, il semble donc que le métier de vétérinaire subisse lui aussi un des principes du marché du travail actuel, à savoir que chacun exercera plusieurs professions dans sa vie or une étiquette forte colle à l’image des vétérinaires, celle d’exercer le plus beau métier du monde. Une rupture de valeurs dans notre profession est donc souvent mal vécue par le confrère et son entourage. Elle ne doit pourtant pas être passée sous silence. Une aide extérieure permet d’y voir plus clair. S’engager dans un bilan de compétences, par exemple, n’aboutit pas toujours à de grands changements, mais permet de se redécouvrir et de s’accorder du temps pour soi afin de mieux aborder son métier.

Retrouvez notre dossier complet sur la problématique de la réorientation chez les vétérinaires en pages 29 à 34 de La Semaine Vétérinaire n° 1618.

Gil Wittke et Valentine Chamard
2 commentaires
avatar
Idena le 11-03-2015 à 07:12:15
Je vois qu'un véto travaille 3 fois plus que dans les autres professions ,donc 10 années d'exercice valent 30 années.

Aujourdhui , j'ai 50 ans et je me prépare pour une reconversion dans quelques mois après 26 ans de labours.
avatar
besac le 11-03-2015 à 20:29:07
2 chiffres:65 ans depuis novembre et 42 ans d'activité liberale dont 41 années en individuel....je ne suis pas lasse par ce métier....comme m'a dit il y a peu le maire du village:oui,mais toi,tu ne travailles pas,tu t'occupes.....
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...