Simulation d’introduction de la souche hypervirulente de la DEP en France

12/02/2015 | Le Point Vétérinaire.fr

© © Suljo - Istock

Les scénarios envisagés et réalisés par l’Anses de Ploufragan concluent que l’abattage précoce des premiers foyers serait la mesure la plus efficace pour limiter la propagation de la maladie, les restrictions de mouvements seules auraient un impact partiel. La décision finale relèverait de la DGAL.

Diarrhée épidémique porcine (DEP) : quel risque en France, comment s’y préparer ? Telle était l’angle de l’intervention sur cette maladie abordée par Béatrice Grasland (Anses Ploufragan) lors des dernières journées de la recherche porcine, qui se sont tenues les 3 et 4 février dernier à Paris. La conférencière a rapporté les résultats de simulation d’une introduction de la souche hypervirulente qui circule aux Etats-Unis et au Canada sur notre territoire. Les simulations, réalisées par l’Anses de Ploufragan sous l’égide de notre confrère Nicolas Rose, prennent en compte les 6 types d’élevage (naisseur, naisseur-engraisseur, naisseur-post-sevreur, post-sevreur, post-sevreur-engraisseur et engraisseur) répertoriés en Bretagne dans la base de données BDPORC ainsi que les mouvements d’animaux entre ces élevages.

80 élevages infectés en moyenne par semaine en l’absence de mesures
Elle révèle qu’en l’absence de toute mesure (restriction de mouvement ou abattage), la diffusion de la maladie serait rapide (en l’absence d’immunité) : le pic épidémique de la maladie se situerait environ au 250e jour après le premier cas, et environ 80 élevages pourraient être infectés par semaine. Deux autres scénarios envisagés (restriction de mouvements et/ou abattage), concluent que l’abattage précoce des premiers foyers serait la mesure la plus efficace pour limiter la propagation de la maladie, les restrictions de mouvements seules auraient un impact partiel. Dans les deux cas, la rapidité de mise en place des mesures (moins de 10 jours après infection de l’élevage) est essentielle.

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 20 de La Semaine Vétérinaire n° 1617.

Nathalie Devos

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...