Le niveau de risque passe de «négligeable» à «modéré» sur le territoire métropolitain

Nathalie Devos | 04.12.2014 à 15:53:02 |
©

Ce changement de niveau de risque implique un renforcement des mesures de biosécurité, aussi bien en élevage qu’au niveau de l’avifaune sauvage.

Comme annoncé dans notre précédent numéro de La Semaine Vétérinaire, au regard de la situation vis-à-vis de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N8 au niveau européen, le ministère de l’Agriculture a annoncé, le 27 novembre, l’élévation du niveau de risque épizootique de « négligeable » à « modéré » sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Ce niveau de risque implique la mise en œuvre de différentes mesures, détaillées dans deux arrêtés parus au Journal officiel le 2 décembre et applicables dès le lendemain. Ils font notamment suite « à la découverte d’un cas d’influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 sur une sarcelle d’hiver, le 22 novembre dernier en Allemagne (Poméranie côtière) ».

Retrouvez l'article complet en page 20 de La Semaine Vétérinaire n°1608 du 5 décembre 2014.

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK