Tendance globale vers une diminution des résistances aux antibiotiques

Stéphanie Padiolleau | 13.11.2014 à 14:57:53 |
©

L’agence de sécurité sanitaire (Anses) organisait le 4 novembre 2014 son colloque annuel sur l’antibiorésistance, associé à la publication des résultats des ventes d’antibiotiques en 2013 et ceux du réseau d’épidémiosurveillance de l’antibiorésistance (Résapath).

Le Résapath enregistre de plus en plus de résultats d’antibiogrammes provenant de carnivores domestiques, qui occupent maintenant la deuxième place derrière les bovins.

Escherichia coli est la principale bactérie isolée (57% des souches isolées chez les volailles, plus de 50 % chez les bovins et les porcs, et de l’ordre de 25 à 35 % chez le chat, les lapins et petits ruminants).

La résistance aux céphalosporines de dernières générations (C3G/C4G) est la plus élevée, de l’ordre de 10%, pour les chats, les poules/poulets, et les chiens. Chez ces derniers le taux est le même dans toutes les pathologies, alors que chez le cheval (7% en moyenne), il est supérieur pour les affections respiratoires (12%), de la peau et des muqueuses (13,5%) et plus bas en pathologie de la reproduction (4,8%). Chez les bovins, la fréquence des résistances augmente, surtout chez l’adulte, bien qu’elle se rencontre essentiellement dans les diarrhées néonatales, et la celle à la cefquinome est deux fois plus élevée qu’au ceftiofur.

Pour les fluoroquinolones une tendance à la baisse ou à la stabilisation est observée, sauf chez le chien pour lequel le taux de résistance est plus élevé que celui aux C3G/C4G dans toutes les pathologies : 10 à 25 % dans les otites, 26% dans les affections de la peau et des muqueuses, et 15 % en pathologie urinaire et rénale.

Retrouvez l'intégralité de cette actualité en pages 16 et 17 de La Semaine Vétérinaire n°1605.

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...