Déréglementation des professions libérales : un mauvais calcul

Le nom de l'auteur ici | 07.11.2014 à 17:13:59 |
©

Le président de l’Unapl, Michel Chassang, a présenté les résultats de l’étude économique Unapl/Asterès sur les professions libérales lors d’une conférence de presse ce 7 novembre.

L’Union nationale des professions libérales (Unapl) ne décolère pas et apporte à nouveau une critique sévère et étayée face au rapport de l’Inspection générale des finances (IGF). « Cette étude apporte des clés à la fois micro et macro-économiques indispensables et démontre, comme d’ailleurs l’Unapl n’a jamais cessé de le manifester que la modernisation des professions est utile, mais qu’il reste indispensable, compte tenu de la spécificité des activités et de ce marché très différent de tous les autres, de maintenir une réglementation ». L’étude Unapl/Asterès démontre le gain économique incertain, l’analyse partielle et partiale de l’IGF.

Michel Chassang réaffirme la réalité des professions libérales avec force : la prévalence de la qualité sur le prix, les biens de confiance et la caractère de « bien collectif ». Le coût d’une déréglementation est chiffré.

Le rapport du député Ferrand demandé par Emmanuel Macron, ministre de l’économie, aura fait figure de seul prétexte. « Ce rapport « TGV » produit en l’espace d’un mois, et sans même attendre les conclusions de la mission sectorielle sur les professions du Droit, reprend en grande partie les éléments contenus dans l’avant-projet de loi qui avait « fuité ». Pour autant, l’UNAPL se félicite de l’abandon, à ce stade à tout le moins, de l’ouverture du capital des SEL aux groupes financiers, pour le limiter à l’interprofessionnalité, pour peu que la question des conflits d’intérêts puisse être résolue. Pour autant, certaines mesures, qui relèvent de la santé publique n’ont rien à faire dans un tel rapport » détaille Michel Chassang.

La perspective d’une manifestation nationale reste d’actualité.

M.N.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK