22/10/2014 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Pharmacovigilance

Plus des ¾ des déclarations concernent les chiens et les chats

L’agence nationale du médicament vétérinaire (AMNV) a publié le 21 octobre 2014 le rapport de la pharmacovigilance sur les effets indésirables déclarés en 2013.

L’augmentation du nombre de déclarations observée depuis 2009 se poursuit (+ 31% en 5 ans), surtout pour les cas graves. Ces derniers concernent 27 médicaments en 2013, le plus souvent des vaccins pour lesquels 68 % des cas enregistrés sont graves. Dans le cas des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antibiotiques, un peu plus d’un cas sur deux sont graves (55 et 52% respectivement). Par contre les antiparasitaires externes (APE) provoquent des effets indésirables non graves dans 3 cas sur 4, et les antiparasitaires internes (API) 2 fois sur 3.
Les carnivores domestiques concentrent 83% des déclarations, majoritairement après l’emploi d’APE. Chez les bovins (8,6% des déclarations), 25 % des cas concernent des API et 24 % des antibiotiques.

36 % des déclarations sont liées à une utilisation non prévue dans l’AMM. Les chats sont les premiers concernés (48%), suivi par les chiens (38%), et 4% des bovins. Chez les chats, 62% de ces déclarations concernent l’utilisation d’antiparasitaires destinés aux chiens à base de perméthrine. Un communiqué de presse a d’ailleurs été publié en juin 2013 afin d’alerter les propriétaires de félins que cette molécule leur est formellement contre-indiquée.

Stéphanie Padiolleau

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...